Connectez-vous à nous

Le centre-ville en quête d’une identité

lidl opening times today

Actualités

Le centre-ville en quête d’une identité

L’administration Demers tient un grand concours de design afin de revitaliser et métamorphoser le secteur Montmorency du centre-ville.

Via le site du Système électronique d’appel d’offres (SEAO) du gouvernement du Québec, la Ville invite les firmes spécialisées en urbanisme, architecture et design urbain à plancher sur une proposition qui insufflerait une âme à ce quadrilatère formé par l’autoroute des Laurentides et les boulevards de la Concorde/Notre-Dame, de l’Avenir et Saint-Martin. Elles ont jusqu’au 31 mai pour soumettre leur dossier de candidature.

Vision culturelle

Pour ce secteur névralgique en pleine transformation, la Municipalité cherche à concrétiser sa vision culturelle, laquelle «propose d’utiliser l’art, l’architecture et le design comme agents de régénération de l’espace urbain et comme catalyseurs de l’expérience humaine dans le quartier, le transformant en un milieu de vie animé et inspirant», peut-on lire dans l’avis d’appel d’offres.
Cette signature que l’on veut distinctive et exclusive pourrait prendre toutes sortes de formes, tels un parcours d’interprétation ou expérientiel, une mise en lumière, des projections et installations multimédias, des éléments signalétiques, du mobilier urbain et autres aménagements légers, explique Stéphane Boyer, membre du comité exécutif.

Deux étapes

Un jury de sélection formé de cinq personnes, dont la chef de division «Aménagement et design urbain» du Service de l’urbanisme à la Ville, Djemila Hadj-Hamou, aura la tâche de désigner les quatre firmes finalistes. Celles-ci disposeront chacune d’un budget de 10 000 $ pour élaborer un concept.

La grande gagnante du concours se verra confier un mandat – dont les services professionnels pourraient atteindre 130 000 $ – afin de doter le quadrilatère Montmorency d’une trame narrative et visuelle.

Elle aura d’abord «à définir et illustrer plus précisément des interventions ciblées dans le secteur en vue d’un déploiement à court et moyen terme», puis à «proposer des principes et stratégies d’interventions qui guideront la Ville et tous les acteurs concernés dans le développement futur (public ou privé)». Enfin, la firme retenue disposera d’un budget de 150 000 $ pour la conception détaillée et les plans et devis d’une première intervention ciblée.

Le présent concours de design est financé à même le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page