Connectez-vous à nous

Le bois de l’Équerre revitalisé et sécurisé

Communauté

Le bois de l’Équerre revitalisé et sécurisé

Corvées de nettoyage, surveillance policière accrue, caméras de surveillance et éclairage: les membres de la Corporation du bois de l’Équerre ne lésinent pas sur les moyens de faire de ce site un endroit accueillant et sécuritaire.

Il y a d’abord eu l’incendie du «musée à Pépé», au printemps dernier. La cabane, construite au milieu de la forêt, était un sanctuaire d’objets divers: raquettes, animaux de bois, mangeoires d’oiseaux.

Un arbre centenaire a ensuite été rasé par les flammes. Des vandales ont détruit deux ponceaux.

Cette série d’événements a mis les bénévoles sur un pied d’alerte. «On recevait aussi beaucoup de courriels et d’appels de gens qui posaient des questions», dit Judith Goudreau, vice-présidente de la Corporation.

Nettoyage

L’organisme a profité de l’arrivée de l’automne, saison propice pour les balades en forêt, pour prendre le taureau par les cornes. Une importante corvée de nettoyage a marqué le coup, il y a quelques semaines.

«Ça n’avait pas été fait depuis plusieurs années», note Mme Goudreau. Il a fallu près de trois jours pour sortir carcasses de lit et de voitures, déchets de toutes sortes, débris de vitre et… de nombreuses bouteilles de bières.

De jeunes fêtards ont leurs habitudes, au bois de l’Équerre, constate la vice-présidente. La question a été abordée de front, lors d’une rencontre avec des représentants de la police de Laval, qui se sont engagés à exercer une surveillance accrue.

La Ville aussi a été sollicitée. «On va bientôt installer des caméras de surveillance dans le stationnement. On a fait la demande pour des lampadaires», résume Mme Goudreau.

Maîtres et chiens

Le nettoyage complété, les ponceaux réparés, des bénévoles retourneront dans la forêt au cours des prochaines semaines, pour l’enlèvement des arbres morts.

Le boisé sera alors prêt pour la journée Maîtres et chiens, qui se déroulera le 20 novembre. Les amateurs de randonnées en forêt seront invités à faire un crochet sur le rang de l’Équerre, avec leur compagnon à quatre pattes.

Des kiosques les accueilleront. L’activité pourrait être reprise tous les ans, si le succès est au rendez-vous.

Statut de conservation

La Corporation connaît un second souffle, depuis l’arrivée de sang nouveau à son conseil d’administration, en janvier 2011.

Les activités mises sur pied au cours des derniers mois témoignent d’une volonté de sensibiliser les citoyens à la richesse et la fragilité de ces 180 ha, qui constituent un des derniers grands boisés de l’île Jésus.

Dans un mémoire présenté le 18 octobre à la Communauté métropolitaine de Montréal, dans le cadre d’une consultation publique sur le Plan métropolitain d’aménagement et de développement, la Corporation recommande que cet espace soit protégé par un statut de conservation. «On ne lâchera pas le morceau», assure Judith Goudreau.

Information sur la Corporation et sur la randonnée Maîtres et chiens: www.boisdelequerre.org ou info@boisdelequerre.org.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page