Connectez-vous à nous

Le bac à roulettes s’en vient

Communauté

Le bac à roulettes s’en vient

Il contient de quatre à six fois plus de matières recyclables que son prédécesseur et fera graduellement son apparition devant les portes, dès le 26 mars: le grand bac de recyclage bleu remplace le petit bac bleu.

Commentaires

«On commence le 26 mars, dans les immeubles à sept logements et moins d’abord, puis dans les huit et plus», explique le porte-parole de la Ville, Marc Laforge. Le déploiement se fera graduellement, par secteur. «À l’origine, cela devait s’étirer du mois d’avril à octobre, mais on pense être capable de le faire plus rapidement, en deux mois et demi. Normalement, le déploiement devrait être terminé avant l’été.»

240 ou 360 litres?

Si les propriétaires d’une unifamiliale doivent s’attendre à troquer bientôt leur petit bac de 64 litres pour un bac de 240 litres, les occupants d’une résidence multifamiliale pourront avoir à leur disposition un bac plus volumineux.

Un sondage est présentement effectué par la firme Entreprise sanitaire F.A. Ltée, qui a reçu le mandat de Ville de Laval pour faire la distribution de bacs roulants sur le territoire de la municipalité. C’est la même firme qui sera responsable de la collecte mécanisée, qui sera effectuée une fois par semaine.

Les résidents de duplex et de triplex, à qui s’adresse le sondage, ont la possibilité d’avoir un bac d’une capacité de 360 litres, soit l’équivalent de six petits bacs. Les immeubles de quatre à sept logements disposeront automatiquement du bac de 360 litres.

Enfin, les huit logements et plus auront à leur disposition un nombre approprié de bacs de 360 litres, selon une entente dont ils conviendront avec le Service de l’environnement, explique Julie Tremblay, agente d’information à la Ville. L’implantation de la collecte sélective dans ces immeubles a été amorcée en 2006 et s’achèvera cette année, avec l’arrivée des bacs roulants.

L’arrivée des nouveaux bacs permettra à Laval d’atteindre, d’ici la fin 2008, l’objectif de 60% de récupération des matières recyclables, inclus dans le Plan métropolitain de gestion des matières résiduelles, espère l’administration Vaillancourt.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page