Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Sports

Laval se démarque en Toss & Fetch

L’équipe lavalloise de Toss & Fetch, sport canin qui consiste à lancer un maximum de frisbees à son chien dans un délais établi, a terminé au 33e rang du circuit mondial lors de la saison d’été 2020.

Il s’agit d’un excellent résultat pour la formation qui joue au parc Sylvie, dans Sainte-Dorothée, et qui a fait ses débuts l’an dernier.

«C’est une bonne position, car nous étions 52e l’an passé, note Nathalie Magnan, membre fondatrice du club lavallois. Cela fait juste un an que nous compétitionnons, tandis que certaines équipes sont là depuis 2015.»

(Vidéo gracieuseté – Harold Lelièvre)

Bien que le sport demeure méconnu par plusieurs, Mme Magnan affirme que les règles sont plutôt simples. «Nous avons deux rondes de 60 secondes pour faire un maximum de lancers à notre chien, explique-t-elle. Il doit en attraper et rapporter le plus possible. Plus il l’attrape loin, plus il y a de points.»

Comme il s’agit d’une ligue mondiale, les résultats obtenus sont ensuite envoyés aux organisateurs de la ligue qui établissent le classement hebdomadaire, puis déterminent les gagnant au terme de la cinquième semaine de compétition. Quatre saisons sont organisées à chaque année.

«Pour la saison d’hiver, nous jouons quand même à l’extérieur si ce n’est pas dangereux pour les chiens, poursuit la membre de l’équipe de l’île Jésus. L’an passé, il nous ait arrivé de taper le terrain avec des raquettes.» À un certain moment, Les Lavallois ont même dû compétitionner dans l’écurie du Centre équestre des Mille-Îles en raison des conditions.

Intérêt

Depuis sa création, la formation lavalloise dispute ses compétitions au parc Sylvie qui est entouré d’un boisé, ce qui évite de déranger les voisins des alentours. Il s’agit d’un aspect que la Ville de Laval appréciait lorsqu’elle a été mise au courant du projet.

Toss

(Photo gracieuseté – Marianne Poirier)

«Quand les chiens attendent leur tour de jeu, ils sont attachés pour qu’ils ne se rapprochent pas trop les uns des autres, décrit Mme Magnan. Ça fait aussi en sorte qu’on respectait déjà la distanciation qui s’ajoute aux contraintes en temps de pandémie, ce qui nous permet de continuer à pratiquer ce sport.»

D’ailleurs, celle-ci a remarqué un intérêt grandissant au cours de la dernière année. L’équipe est passée de 5 à 17 membres et trois nouveaux visages s’ajouteront lors de la prochaine saison.

«C’est l’un des rares sports canins qui n’est pas dispendieux. Ça coûte 10 dollars américains pour la saison de cinq semaines et il n’y pas de qualificatif précis à avoir. Il suffit que le chien soit capable de ramener le frisbee. Les joueurs qui commencent ont aussi un handicap, comme au golf, pour éviter de les décourager.»

Lors des dernières saisons, l’équipe lavalloise comptait sur des joueurs allant de 9 à 86 ans au sein de son groupe.

La suite

La prochaine saison de Toss & Fetch commence le 1er août. Elle sera particulièrement chargée avec la présentation du Championnat mondial qui se déroule sur une seule journée. En 2019, le club de Laval avait impressionné en ayant terminé deuxième de la compétition. Il s’était alors allié à la formation de Montréal en raison d’un manque de joueurs.

«On espère évidemment égaler cette marque, mais ce sera difficile, affirme Nathalie Magnan. Avec le confinement, plusieurs équipes se sont ajoutées, donc on ne sait pas à quoi s’attendre.»

Elle invite également tous les intéressés à se joindre à eux ou même à venir les encourager dans les estrades du parc Sylvie.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page