Connectez-vous à nous
Les 19 féminicides survenus au Québec en 2021 ont amené une réflexion et la décision d’agir plus efficacement pour les membres du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale. (Photo gracieuseté - IStock)

Société

Laval : première municipalité certifiée «Milieu de travail sensibilisé contre la violence conjugale»

La Ville de Laval, par son engagement depuis plusieurs années avec le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale (RMFVVC), devient la première municipalité à obtenir la certification de Milieu de travail sensibilisé, soit le premier palier du programme Milieux de travail alliés contre la violence conjugale.

«La Ville estime qu’elle a le devoir d’offrir à ses employés un environnement humain, d’être à l’écoute, de les soutenir et de les accompagner en cas de besoin afin de lutter contre ce fléau», soutient Sandra El-Helou, membre du comité exécutif responsable du dossier de la condition féminine et conseillère municipale de Souvenir-Labelle.

C’est le 25 janvier que le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale a lancé officiellement son guide et son programme Milieux de travail alliés contre la violence conjugale visant à sensibiliser les milieux de travail contre la violence conjugale.

«Ce sont les 19 électrochocs [féminicides] de l’année dernière qui nous ont fait décupler l’envie d’agir plus efficacement», souligne Chantal Arsenault, présidente du RMFVVC, en faisant référence au nombre de féminicides de 2021.

Par l’entremise d’une conférence tenue en ligne,  le regroupement des 44 maisons d’aide et d’hébergement a pu expliquer l’ampleur de son programme.

Financé par le Secrétariat à la condition féminine, il servira à mieux outiller les milieux de travail et syndicats pour venir en aide aux victimes de leur groupe.

Des conférences et affichages, ainsi que de l’accompagnement personnalisé et gratuit ne sont qu’une partie des services offerts par le programme.

De plus, la certification se divise en trois paliers; «Milieu de travail sensibilisé», «Milieu de travail engagé» ou «Milieu de travail proactif». Ceux-ci permettent d’identifier les milieux sécuritaires et formés pour venir en aide aux victimes de violence conjugale.

Télétravail

«Depuis la pandémie, il est de plus en plus fréquent de travailler de la maison, mais pour les victimes de violence conjugale, le télétravail peut augmenter le risque de violence», dénonce Arina Grigorescu, chargée de projet pour le RMFVVC.

Alors qu’il est plus difficile de détecter les signes de violence et d’abus à cause du télétravail, le regroupement propose des solutions qui conviennent au travail de la maison telles qu’un mot choisi par l’entreprise afin de signaler une situation de détresse. Des appels avec des questions se répondant par oui ou non, ainsi qu’un signe de main lors d’appel en visioconférence sont possibles.

Ressources

Rappelons que trois maisons d’aide et d’hébergement se trouvent sur le territoire lavallois dont les services sont offerts tous les jours, 24 heures sur 24.

Maison Le Prélude (450 682-3050)

Maison L’Esther (450 963-6161)

Maison de Lina (450 962-8085)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page