Connectez-vous à nous

Laval: Parti vert – Jocelyne Leduc

Actualités

Laval: Parti vert – Jocelyne Leduc

Jocelyne Leduc n’a pas que le vert, dans son arc-en-ciel politique. À titre d’ex-candidate indépendante, ou sous la bannière du Parti vert, qu’elle représente cette fois dans Laval, elle arbore aussi le rouge et le blanc du drapeau… des Patriotes.

La voix claire au bout du fil annonce ses couleurs dès les premières minutes: «Un de mes chevaux de bataille, c’est l’opposition à la monarchie. Je ne suis pas juste contre la reine, mais pour constituer une république, avec des pouvoirs législatif et exécutif séparés et un président élu.»

Elle dit reprendre l’essence de la volonté des Patriotes, qui voulaient avant tout se débarrasser de la monarchie. «Il y avait des Patriotes anglophones, dans le Haut-Canada», dit-elle.

La résidente colorée de Saint-Hypolite, dans les Laurentides, expose ses convictions dans son manifeste contre la monarchie, publié en ligne, au www.republiquecanada.ca.

Sept fois

À 52 ans, Jocelyne Leduc a déjà sept candidatures indépendantes à sa feuille de route, au provincial, au fédéral, incluant sa participation à quelques élections partielles. Elle a surtout courtisé l’électorat montréalais. Elle en est à sa première campagne sur l’île Jésus.

L’élection fédérale de 2006 a été son premier tremplin politique. Elle était alors étudiante en sciences politiques à l’UQAM, dont elle est diplômée depuis 2008. Ce sont d’ailleurs ces études qui lui ont donné l’idée de se lancer dans l’arène.

La mère de famille et photographe a également un baccalauréat en langues et lettres, décerné par la même institution, en 1983.

Vert

Mais pourquoi le Parti vert? «Je suis très écolo», répond-elle simplement. «Je suis candidate à Laval, mais la pollution n’a pas de frontières. Les espaces verts et les berges profitent à tout le monde. Je travaille pour le bien commun, pas pour les diktats du système économique.»

Se réclame-t-elle de la gauche? «On vit dans un système capitaliste, répond-elle. On ne reviendra pas en arrière. Il faut juste se recentrer sur les valeurs de base qu’est le bien-être individuel et collectif.»

Laval

Mme Leduc a toutefois des visées pour Laval. «J’ai grandi aux abords de la rivière des Prairies, de l’autre côté [à Montréal]. Je me souviens qu’elle était trop polluée pour se baigner.»

La candidate estime qu’il reste du chemin à parcourir, notamment quant à la revitalisation des berges, «pour contrer l’érosion». Elle milite également pour l’accès aux aires naturelles, le bouclage de la ligne orange du métro à Laval et un programme de soutien pour les jeunes et les familles monoparentales.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page