Connectez-vous à nous
(Photo 2M.Media)

COVID-19

Laval conserve le pire taux d’infection au Québec

La COVID-19 a repris de l’ampleur à Laval au cours des dernières semaines. Le bilan pointe désormais à 749 cas actifs sur l’ensemble du territoire, ce qui représente un taux de 169 personnes porteuses du virus par 100 000 habitants.

Aucune autre région du Québec ne présente un taux si élevé. Montréal et Lanaudière suivent l’île Jésus, mais elles sont toutes deux sous les 100 cas actifs par 100 000 habitants.

Dans la dernière semaine, incluant la fête du Travail, 672 nouveaux cas et 3 nouveaux décès liés à la COVID-19 ont été confirmés par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval. À l’inverse, 427 personnes sont maintenant rétablies.

Cela signifie que le nombre de cas actifs est en augmentation de 242 par rapport à la semaine précédente, pointant maintenant à 749 cas actifs.

Au total, 34 166 Lavallois ont contracté le virus depuis le début de la pandémie. Parmi ceux-ci, 923 sont malheureusement décédés, tandis que 32 494 sont maintenant rétablis.

Les hospitalisations pointent quant à elles à 23 (+5), dont 15 (+6) aux soins intensifs.

Le CISSS de Laval a également précisé que 21 employés de son réseau (+6) sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Vaccination

En date du 1er septembre, Laval affichait un léger retard sur la moyenne provinciale dans le cadre de la campagne de vaccination de masse contre la COVID-19.

86,2 % des personnes âgées de 12 ans et plus avaient reçu une première dose de vaccin à ce moment. 79,2 % étaient quant à elles adéquatement vaccinées. Pour l’ensemble du Québec, ces deux données pointaient plutôt à 87,1 % et 80,8 %.

En chiffres absolus, l’île Jésus compte 605 203 doses administrées depuis le début de l’opération.

Il s’agit du neuvième plus haut total provincial derrière Montréal (3 149 680), la Montérégie (2 008 912), la Capitale-Nationale (1 165 754), les Laurentides (885 282), la Mauricie et Centre-du-Québec (756 199), Lanaudière (712 956), l’Estrie (710 709) et Chaudière-Appalaches (640 006).

Dans les secteurs

Cinq des six secteurs lavallois ont connu une nouvelle augmentation de cas actifs au cours de la dernière semaine.

Le secteur de Chomedey (+82) a présenté la plus forte hausse. Il est d’ailleurs le plus touché du territoire, que ce soit en chiffres absolus (229 cas actifs) ou en taux d’infection (240 cas par 100 000 habitants).

Il a été suivi par Duvernay, Saint-François et Saint-Vincent-de-Paul (+75) qui est désormais le deuxième plus affecté dans ces deux catégories.

À l’inverse, le secteur de Vimont et Auteuil (-6) est le seul qui affiche une baisse dans les huit derniers jours. Cela lui permet d’être le secteur lavallois qui se porte le mieux avec 77 personnes porteuses du virus et un taux d’infection de 122 cas actifs par 100 000 habitants.

De son côté, le secteur de Pont-Viau, Renaud-Coursol et Laval-des-Rapides constate une hausse de 40 cas actifs, soit 10 de plus que celle de Fabreville-Est et Sainte-Rose (+30).

L’ouest de l’île, composé de Sainte-Dorothée, Laval-Ouest, Laval-Les Îles, Fabreville-Ouest et Laval-sur-le-Lac, a quant à lui ajouté 20 cas actifs à son bilan actuel.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 50 cas jusqu’ici.

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page