Connectez-vous à nous

Laval allonge 400 000 $ en soutien aux plus vulnérables

lidl opening times today

COVID-19

Laval allonge 400 000 $ en soutien aux plus vulnérables

L’administration Demers délie les cordons de la bourse pour répondre aux demandes croissantes des Lavallois vulnérables en cette période de crise sans précédent.

À la séance du conseil du 7 avril, le comité exécutif recommandera aux élus de verser 400 000 $ au Fonds d’urgence de Centraide du Grand Montréal.

«Les organismes de première ligne œuvrant sur notre territoire pourront venir en aide à ceux qui sont davantage fragilisés par la crise de la COVID-19», a déclaré le maire Marc Demers dans une vidéo mise en ligne hier en fin de journée.

Priorités

Cette somme sera redistribuée par l’organisation philanthropique dont le réseau d’organismes rejoint une personne sur sept dans la grande région métropolitaine.

La présidente-directrice générale de Centraide du Grand Montréal, Lili-Anna Pereša, a identifié les «deux grands champs d’action prioritaires» ciblés par ce fonds d’urgence.

L’argent reçu favorisera l’accessibilité et la distribution des besoins alimentaires et renforcera la capacité des organismes communautaires à répondre aux personnes isolées et vulnérables via les services d’écoute, d’aide et de référence.

Cellule de crise

Incidemment, une cellule de crise s’emploie activement à l’élaboration de stratégies et mesures de soutien aux organismes communautaires et populations vulnérables en sol lavallois.

La Ville, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval – Direction de santé publique (CISSS-DSP), la Commission scolaire de Laval (CSDL) et la Corporation de développement communautaire (CDC) sont au nombre des organisations mises à contribution.

Un portrait des services essentiels offerts par les organismes communautaires du milieu a d’ailleurs été dressé, incluant les besoins et enjeux dans la foulée de la pandémie de la COVID-19

Appel aux bénévoles

À la mi-mars, le confinement des personnes âgées de 70 ans et plus lors d’un premier décret de mesures sanitaires allait soudainement priver le réseau communautaire d’importantes ressources, cette strate de la population comptant largement parmi ses forces vives.

Pour relever ses fiers bénévoles momentanément mis sur la touche à leur corps défendant, la Municipalité lance un appel aux citoyens qui voudraient faire leur part. Elle les invite à se rendre sur le site laval.ca afin de remplir le formulaire à cet effet. Les tâches seront, entre autres, attribuées en fonction des compétences et capacités des volontaires.

Ceux-ci seront informés des mesures d’hygiène à prendre et des dispositions mises en place par les organismes communautaires afin d’assurer leur sécurité. Inscription à benevoles-mesures-urgence@laval.ca

Portrait de la pauvreté

Les autorités municipales ont rendu public le portrait de la pauvreté régionale qui prévalait avant l’éclosion du nouveau coronavirus.

On y dénombrait 56 000 personnes vivant sous le seuil de faible revenu, soit 13 % de l’ensemble de la population lavalloise.

Quelque 2000 aînés en perte d’autonomie recevaient le service de popotes roulantes à domicile, nécessitant 2900 repas par semaine.

Ils étaient 12 483 adultes et enfants (2737 ménages) à dépendre du dépannage alimentaire de dernier recours.

Plus de 1300 enfants déjeunaient à l’école grâce au Club des petits déjeuners.

Enfin, 43 000 demandes d’aide alimentaire étaient adressées mensuellement au Centre de bénévolat et moisson Laval et à ses 74 organismes associés implantés sur l’ensemble du territoire.

À lire également: La banque alimentaire de Laval sonne l’alarme

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, sstamour@2m.media, 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page