Connectez-vous à nous

Laval accueillera 215 réfugiés syriens

Actualités

Laval accueillera 215 réfugiés syriens

CRISE HUMANITAIRE. L’administration Demers s’apprête à accueillir 215 réfugiés syriens dans les prochaines semaines et s’engage à en accueillir tout autant en 2016.

Commentaires

Voilà ce qui est ressorti, dimanche, d’une première rencontre du comité intergouvernemental chargé de coordonner efficacement l’arrivée de milliers de réfugiés au Québec.

Initié par le Caucus des grandes villes de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), ce comité fera le lien entre les 13 municipalités désignées par Québec et les deux gouvernements supérieurs dans la poursuite du processus d’accueil et d’intégration de nouveaux arrivants.

Parrainage

Plus de 70 % de ces réfugiés seront parrainés par des groupes ou des familles lavalloises, informe le maire Marc Demers, qui chiffre la communauté syrienne à quelque 4000 personnes sur le territoire de l’Île Jésus, la seconde plus importante au Québec.

«Le ministre [Pierre Moreau] s’est engagé à respecter le rythme et la capacité d’accueil des municipalités», a expliqué M. Demers, tout en estimant «raisonnables» les projections pour Laval.

Déjà, un comité régional de coordination est à pied d’œuvre afin de prendre en charge la soixantaine de réfugiés attendus au cours des prochaines semaines.

L’Office municipal d’habitation, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), les groupes communautaires, l’Urgence sociale du Service de police municipale et la Commission scolaire de Laval travaillent conjointement avec la direction générale adjointe (DGA) vouée au service des citoyens à la Ville.

D’ici à ce qu’on leur trouve un logis, il n’est pas exclu de les faire transiter par la base militaire du manège Charles-Michel de Salaberry, domicile du 4e Bataillon du Royal 22e Régiment de Valcartier, implanté sur le boulevard Le Carrefour, dans Chomedey.

Coûts

Selon toute vraisemblance, l’accueil et l’intégration des réfugiés fuyant la crise en Syrie serait entièrement financés par Québec et Ottawa.

À cet égard, on affirme au cabinet du maire qu’aucune somme d’argent n’est prévue au budget 2016.

Quant à la Commission scolaire de Laval, au moment de mettre sous presse, elle n’avait pas répondu à notre demande d’information quant aux mesures mises en place pour l’inscription de ces nouveaux élèves dès janvier et à savoir si cette vague de réfugiés nécessiterait l’embauche de personnel.

Outre Laval, Montréal, Québec, Gatineau, Longueuil, Sherbrooke, Brossard, Drummondville, Saint-Jérôme, Granby, Saint-Hyacinthe, Victoriaville et Joliette participeront à cette vaste opération humanitaire.

(Ne manquez rien de l’actualité en vous abonnant à notre infolettre)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page