Connectez-vous à nous

Société

Laval abolit les frais de retard dans ses bibliothèques

Dès le 1er février, les bibliothèques de Laval ne chargeront plus aux usagers les frais de retard sur les documents empruntés.

L’abolition de ceux-ci est soutenue par l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ). Elle participe à l’élimination des barrières qui entravent l’accès à la culture et à l’apprentissage, notamment chez les personnes vulnérables.

Ainsi, Laval deviendra la première grande ville du Québec à joindre le mouvement Fine Free Library, né aux États-Unis et de plus en plus populaire à travers le monde.

À l’heure actuelle, 20% des bibliothèques du Québec participent à ce mouvement.

« Plusieurs villes ont tenté l’expérience et l’un des impacts majeurs de cette nouvelle mesure a été la hausse de la fréquentation des bibliothèques », souligne Sandra Desmeules, conseillère municipale de Concorde Bois-de-Boulogne et membre du comité exécutif.

Toutefois, les usagers sont invités à retourner leurs emprunts de manière responsable et dans les délais prescrits. Les frais sur les livres perdus ou endommagés subsisteront. (C.R.)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page