Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Actualités

L’Assemblement pour un rapprochement interculturel

La Société nationale du Québec à Laval (SNQL) a créé un outil web de vivre ensemble permettant d’organiser des rencontres et activités interculturelles. Celui-ci se nomme l’Assemblement.

L’objectif est d’assurer une meilleure intégration des nouveaux arrivants et sensibiliser la société d’accueil aux réalités vécues par les personnes issues de l’immigration.

«Il y a maintenant 30% des citoyens lavallois qui sont issus de l’immigration et ça va continuer d’augmenter, note Michel Leduc, membre du conseil d’administration de la SNQL et responsable du volet francisation et intégration. Notre but est de créer une communauté solidaire pour que tout le monde se sente à l’aise et qu’on puisse ramer dans une même direction, soit celle d’une société accueillante.»

Il ajoute que l’organisation va elle-même proposer un certain nombre d’événements, mais que la majorité des projets ou rencontres proviendront de propositions faites par des organismes communautaires ou des citoyens.

«Au fond, notre objectif est que la population, les groupes communautaires et les gens issus de la société civile viennent nous rejoindre dans une action collective au sein d’activités», précise M. Leduc.

Du terrain au virtuel

Le projet de l’Assemblement a été proposé au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration en novembre 2019. À ce moment, les activités mises en valeur par la SNQL se déroulaient en majorité sur le terrain. L’organisation a dû revoir ses plans en raison de la pandémie.

«La pandémie vient déranger cette perspective de rencontre, poursuit Michel Leduc. Il a fallut repenser notre action et de là est née la plateforme sur internet

Les conférences, rencontres, projections de films et autres activités prévues passeront donc majoritairement via le nouveau site web de ce projet inclusif.

D’ailleurs, le responsable du volet francisation et intégration de la SNQL assure que plusieurs propositions ont déjà été soumises. Son équipe réalise actuellement un tri des activités proposées afin de les mettre en oeuvre.

Succès immédiat

La pandémie a forcé l’Assemblement à se tourner vers le web. Les organisateurs assurent toutefois vouloir tenir des rencontres en personne dans la mesure du possible.

Trois activités ont déjà eu lieu, dont l’une en collaboration avec l’Association d’accueil des Syriens du Québec et la Société littéraire de Laval. Les participants étaient invités à créer des poèmes surréalistes.

«C’était un peu plus compliqué, car ils étaient en parcours de formation et apprenaient le français, soutient M. Leduc. Ils ont tout de même réussi. C’était également intéressant, car nous avons eu l’occasion de discuter de leur parcours. Ils ont parlé de leur parcours de réfugiés et de leur intégration.»

Certains étaient arrivés depuis seulement quelques mois et se disaient heureux d’avoir choisi le Québec.

«Ils souhaitaient en savoir plus et nous voulions savoir pourquoi ils avaient choisi notre société d’accueil, conclut Michel Leduc. Le tout a très bien fonctionné et ça a laissé place à une véritable discussion à base interculturelle.»

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page