Connectez-vous à nous

L’alcool entraîne trois accidents nautiques

lidl opening times today

Faits divers

L’alcool entraîne trois accidents nautiques

LAVAL-SUR-LE-LAC. Un jeune conducteur de 26 ans comparaîtra en cour de justice, faisant face à une accusation de conduite avec capacités affaiblies ayant causé des lésions après avoir vu son bateau s’échouer près de la traverse vers l’île Bizard, sur la rivière des Prairies.

Commentaires

Ce premier incident s’est produit dans les rapides Lalemant le samedi 30 juillet, en soirée, vers 19h11.

Accompagné de 2 jeunes femmes âgées de 24 ans, le conducteur a raté sa manœuvre en tentant de s’amarrer à un quai près du 239, rue Les Érables, à l’ouest du traversier de Laval-sur-le-Lac.

Coulé!

Partant à la dérive et s’approchant d’une bouée, le jeune homme a redémarré son moteur. Malencontreusement, l’hélice s’est prise dans la corde de la bouée, penchant dangereusement l’arrière du bateau de plaisance qui a pris l’eau et coulé sur place.

Les trois personnes ont été projetées par-dessus bord, les deux femmes réussissant à gagner les berges de l’île Bizard et l’homme la rive lavalloise. On ne sait pas si ces plaisanciers portaient des vestes de flottaison.

Après l’appel au 911, le Service de sécurité incendie a dépêché ses deux escouades nautiques qui ont rapidement prévenu la Police de Laval que le conducteur dégageait une forte haleine d’alcool.

À l’arrivée de l’équipe nautique du SPL, l’individu a été arrêté, refusant notamment de fournir un échantillon, ce qui fournira un second chef d’accusation à sa comparution prochaine.

Les jeunes femmes ont été conduites à l’hôpital pour des vérifications d’usage sur leur état de santé.

Autres accidents

Le 31 juillet, le centre d’urgences 911 a reçu deux autres appels, à 17h44 et 18h28, pour des sauvetages nautiques après que des embarcations ont heurté le bateau échoué depuis la veille.

Maintenue à fleur de l’eau, l’épave était difficilement repérable. Les pompiers ont dû effectuer deux sorties afin de dégager des plaisanciers mal pris, avant de prévenir la garde côtière qui a installé une bouée temporaire indiquant la position du bateau renversé.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page