Connectez-vous à nous

L’agresseur par couteau plaide coupable 23 ans plus tard

Faits divers

L’agresseur par couteau plaide coupable 23 ans plus tard

JUSTICE. Le 22 mars, Sylvain Belisle a plaidé coupable à des chefs d’accusation d’introduction par effraction et de voies de fait grave sur un agent des services correctionnels québécois.

Commentaires

L’événement remonte à la nuit du 11 août 1995. Vers 1h15, la victime dormait tranquillement dans son domicile du quartier Sainte-Rose quand Sylvain Belisle se serait introduit chez lui et l’aurait poignardé à l’abdomen.  ​

À l’époque, plusieurs techniques d’enquêtes avaient été déployées afin de résoudre ce dossier, sans succès.

Récemment, à l’aide d’avancées technologiques, il a été possible de relier l’ADN trouvé sur des pièces à conviction saisies lors des événements au profil génétique correspondant à l’accusé. L’enquête a alors permis aux inspecteurs de la section des crimes majeurs du Service de police de Laval (SPL) de procéder à son arrestation le 28 juin 2017, 22 ans après l’agression.

À la suite de son plaidoyer de culpabilité, au palais de justice de Laval, les avocats des deux parties ont présenté à la cour une suggestion commune de huit ans de pénitencier. Le juge prendra sa décision en délibéré.

Sylvain Belisle est demeuré détenu depuis son arrestation et connaîtra sa sentence le mercredi 2 mai.

La Police de Laval invite les gens qui auraient de l’information concernant toutes activités criminelles à contacter confidentiellement la ligne info 450 662-INFO (4636) ou le 911.

L’événement remonte à la nuit du 11 août 1995. Vers 1h15, la victime dormait tranquillement dans son domicile du quartier Sainte-Rose quand Sylvain Belisle se serait introduit chez lui et l’aurait poignardé à l’abdomen.  ​

À l’époque, plusieurs techniques d’enquêtes avaient été déployées afin de résoudre ce dossier, sans succès.

Récemment, à l’aide d’avancées technologiques, il a été possible de relier l’ADN trouvé sur des pièces à conviction saisies lors des événements au profil génétique correspondant à l’accusé. L’enquête a alors permis aux inspecteurs de la section des crimes majeurs du Service de police de Laval (SPL) de procéder à son arrestation le 28 juin 2017, 22 ans après l’agression.

À la suite de son plaidoyer de culpabilité, au palais de justice de Laval, les avocats des deux parties ont présenté à la cour une suggestion commune de huit ans de pénitencier. Le juge prendra sa décision en délibéré.

Sylvain Belisle est demeuré détenu depuis son arrestation et connaîtra sa sentence le mercredi 2 mai.

La Police de Laval invite les gens qui auraient de l’information concernant toutes activités criminelles à contacter confidentiellement la ligne info 450 662-INFO (4636) ou le 911.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page