Connectez-vous à nous

L’administration Demers présente ses réalisations dans l’est

Actualités

L’administration Demers présente ses réalisations dans l’est

BILAN. Après avoir fait l’exercice dans l’ouest et le centre de la ville, l’équipe du Mouvement lavallois a tracé le bilan de ses quatre années au pouvoir dans l’est de l’île, le 6 septembre, à l’église St-Yves, dans Val-des-Arbres.

Commentaires

Sept districts composent le secteur: Saint-Vincent-de-Paul; Val-des-Arbres; Saint-François; Pont-Viau-Duvernay; Saint-Bruno; Vimont et Auteuil. D’entrée de jeu, David De Cotis, conseiller de Saint-Bruno et vice-président du comité exécutif, a rappelé que la formation politique qu’il a créée, en 2008, avait été portée au pouvoir dans une ville «en désordre, sous tutelle» et dont «l’ex-maire allait être arrêté et emprisonné».

«Nous sommes très loin de cette époque. Nous sommes passés de nid de corruption à une ville saine et propre», a ajouté le conseiller, citant le 1er Prix de la gestion innovatrice 2017 mérité par Laval et la moyenne de hausse de taxes de 1,62 % durant ce premier mandat du ML, «ce qui est plus bas que la moyenne d’autres grandes villes au Québec.».

Réalisations

Parmi les réalisations, on a souligné des rénovations dans les arénas et la réfection de parcs; la reconstruction de la piscine olympique au Centre de la nature; l’aménagement de jeux d’eau dans deux parcs; la mise de l’avant de la revitalisation de l’entrée de la ville, à Pont-Viau; l’amélioration du service d’autobus sur de la Concorde et des Laurentides au coût de 38 M$, l’érection d’un mur acoustique aux abords de l’autoroute 440, un investissement de 13 M$ et des travaux de l’ordre d’un million de dollars sur la rue de Prince-Rupert (égouts pluviaux).

Côté environnement, le ML a mentionné la plantation de 10 000 arbres au Centre de la nature, l’élargissement de la collecte de matières organiques et l’acquisition de lots dans des boisés du secteur.

Un seul nouveau visage

Avant de revenir sur le travail accompli par son administration depuis les élections de 2013, le maire Marc Demers a présenté les candidats qui brigueront les suffrages lors du scrutin du 5 novembre.

Ainsi, Paolo Galati (Saint-Vincent-de-Paul): David De Cotis (Saint-Bruno); Michel Poissant (Vimont); Stéphane Boyer (Duvernay-Pont-Viau); Christiane Yoakim (Val-des-Arbres) et Jocelyne Frédéric-Gauthier (Auteuil) se représenteront aux élections. Dans le district Saint-François, représenté depuis plus de 20 ans par Jacques St-Jean, le Mouvement lavallois fera confiance à Éric Morasse. Ce dernier assume la présidence du conseil d’arrondissement de l’école Leblanc et de la trésorerie du Comité de citoyens pour des transports collectifs dans l’est de Laval (CoCitcel), en plus de donner du temps pour l’organisation de baseball dans Laval-Est.

Sept districts composent le secteur: Saint-Vincent-de-Paul; Val-des-Arbres; Saint-François; Pont-Viau-Duvernay; Saint-Bruno; Vimont et Auteuil. D’entrée de jeu, David De Cotis, conseiller de Saint-Bruno et vice-président du comité exécutif, a rappelé que la formation politique qu’il a créée, en 2008, avait été portée au pouvoir dans une ville «en désordre, sous tutelle» et dont «l’ex-maire allait être arrêté et emprisonné».

«Nous sommes très loin de cette époque. Nous sommes passés de nid de corruption à une ville saine et propre», a ajouté le conseiller, citant le 1er Prix de la gestion innovatrice 2017 mérité par Laval et la moyenne de hausse de taxes de 1,62 % durant ce premier mandat du ML, «ce qui est plus bas que la moyenne d’autres grandes villes au Québec.».

Réalisations

Parmi les réalisations, on a souligné des rénovations dans les arénas et la réfection de parcs; la reconstruction de la piscine olympique au Centre de la nature; l’aménagement de jeux d’eau dans deux parcs; la mise de l’avant de la revitalisation de l’entrée de la ville, à Pont-Viau; l’amélioration du service d’autobus sur de la Concorde et des Laurentides au coût de 38 M$, l’érection d’un mur acoustique aux abords de l’autoroute 440, un investissement de 13 M$ et des travaux de l’ordre d’un million de dollars sur la rue de Prince-Rupert (égouts pluviaux).

Côté environnement, le ML a mentionné la plantation de 10 000 arbres au Centre de la nature, l’élargissement de la collecte de matières organiques et l’acquisition de lots dans des boisés du secteur.

Un seul nouveau visage

Avant de revenir sur le travail accompli par son administration depuis les élections de 2013, le maire Marc Demers a présenté les candidats qui brigueront les suffrages lors du scrutin du 5 novembre.

Ainsi, Paolo Galati (Saint-Vincent-de-Paul): David De Cotis (Saint-Bruno); Michel Poissant (Vimont); Stéphane Boyer (Duvernay-Pont-Viau); Christiane Yoakim (Val-des-Arbres) et Jocelyne Frédéric-Gauthier (Auteuil) se représenteront aux élections. Dans le district Saint-François, représenté depuis plus de 20 ans par Jacques St-Jean, le Mouvement lavallois fera confiance à Éric Morasse. Ce dernier assume la présidence du conseil d’arrondissement de l’école Leblanc et de la trésorerie du Comité de citoyens pour des transports collectifs dans l’est de Laval (CoCitcel), en plus de donner du temps pour l’organisation de baseball dans Laval-Est.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page