Connectez-vous à nous

Labopharm change de mains

Actualités

Labopharm change de mains

La pharmaceutique lavalloise Labopharm a trouvé preneur auprès de son partenaire, qui voit à la commercialisation de son unique produit approuvé par Santé Canada, le Tramadol à prise unique.

Établi dans l’arrondissement Saint-Laurent, Laboratoires Paladin a allongé près de 35 M$ pour son acquisition, qui doit notamment être avalisée par les deux tiers des actionnaires de Labopharm. À cet égard, une réunion des actionnaires aura lieu le 5 octobre.

«On a payé 20,5 M$ pour les actionnaires, alors qu’on estime entre 12 et 15 M$ les dettes à absorber», déclare Samira Sakhia, chef de la direction financière de Paladin.

Selon la convention d’arrangement, rendue publique le 17 août, l’acheteur paie 28,57 cents l’action, une prime de 57,4 % sur le cours moyen de 18,15 cents des 30 jours précédents en bourse.

Difficulté financière

Aux prises avec des difficultés financières, Labopharm avait entrepris, en mars dernier, un processus de révision stratégique qui a conduit à deux vagues de licenciements.

Avec pour résultat que l’équipe de direction a réduit de près de la moitié ses effectifs, qui sont passés de 132 à 71 employés. Cette réduction de personnel a résulté en une économie récurrente de 6,5 M$ en frais de fonctionnement annuel.

«L’opportunité était bonne pour nos actionnaires, ceux de Labopharm de même que pour ses employés», indique Mme Sakhia, dont l’intérêt pour l’achat de cette société ne s’est manifesté qu’au cours des derniers mois.

Mises à pied?

D’autres mises à pied sont-elles à prévoir chez Labopharm?

«On espère trouver un partenaire pour poursuivre les travaux en recherche et développement», répond la chef de la direction financière de Paladin, qui se «donne encore quelques mois» pour y arriver.

Elle estime entre 25 et 45 le nombre d’employés affectés aux activités reliées à la R&D depuis les installations du boulevard Armand-Frappier, à Laval.

Par ailleurs, observe-t-elle, quelques postes de nature administrative seront éventuellement transférés au siège social de Laboratoires Paladin, à Montréal.

Outre le marché canadien, pour lequel Paladin détient les droits de distribution depuis 2007, le Tramadol à prise unique est également vendu en Europe et aux États-Unis.

Enfin, Labopharm produit aussi un analgésique déjà approuvé dans 8 pays européens, mais toujours pas commercialisé, ce à quoi devra également s’attaquer Paladin dans les prochains mois.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page