Connectez-vous à nous

La Ville souligne à sa façon le Jour de la Terre

Actualités

La Ville souligne à sa façon le Jour de la Terre

Le Jour de la Terre était l’occasion pour la Ville de réaffirmer sa vision stratégique Urbaine de nature, laquelle s’enracine dans son schéma d’aménagement fraîchement révisé.

Commentaires

«Protéger les écosystèmes et la biodiversité est au cœur de nos préoccupations», a souligné par voie de communiqué Virginie Dufour, conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux.

Elle en donne pour preuve la cible de 14 % du territoire à protéger et mettre en valeur, nommément 22 bois d’intérêt et 14 écosystèmes forestiers exceptionnels (EFE).

Acquisitions

Dans cette foulée, la Ville a dégagé pour la période 2017-2019 une enveloppe de 12 M$ destinées à l’acquisition de milieux naturels d’intérêt écologique élevé. «Les récentes acquisitions aux bois d’Auteuil, de l’Équerre, Sainte-Dorothée et Papineau visent à consolider les propriétés municipales, améliorer la connectivité des milieux naturels et faciliter l’accès à la nature pour les citoyens, fait valoir, entre autres, l’administration Demers.

Celle-ci s’engage pour l’année en cours à planter 1500 arbres de bon calibre, lesquels s’ajouteront aux plantations visant le remplacement des frênes abattus en raison de l’agrile.

Enfin, Mme Dufour ne manque pas d’inviter les citoyens à profiter des nombreux espaces naturels aménagés, citant au passage le bois Papineau, le bois de l’Équerre, le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, le bois de la Source, la berge Olivier-Charbonneau, le parc des Prairies et le Centre de la nature.

«Ces coins de nature en ville sont une richesse inestimable, où faune, flore et activités humaines cohabitent», termine-t-elle.

«Protéger les écosystèmes et la biodiversité est au cœur de nos préoccupations», a souligné par voie de communiqué Virginie Dufour, conseillère municipale responsable des dossiers environnementaux.

Elle en donne pour preuve la cible de 14 % du territoire à protéger et mettre en valeur, nommément 22 bois d’intérêt et 14 écosystèmes forestiers exceptionnels (EFE).

Acquisitions

Dans cette foulée, la Ville a dégagé pour la période 2017-2019 une enveloppe de 12 M$ destinées à l’acquisition de milieux naturels d’intérêt écologique élevé. «Les récentes acquisitions aux bois d’Auteuil, de l’Équerre, Sainte-Dorothée et Papineau visent à consolider les propriétés municipales, améliorer la connectivité des milieux naturels et faciliter l’accès à la nature pour les citoyens, fait valoir, entre autres, l’administration Demers.

Celle-ci s’engage pour l’année en cours à planter 1500 arbres de bon calibre, lesquels s’ajouteront aux plantations visant le remplacement des frênes abattus en raison de l’agrile.

Enfin, Mme Dufour ne manque pas d’inviter les citoyens à profiter des nombreux espaces naturels aménagés, citant au passage le bois Papineau, le bois de l’Équerre, le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, le bois de la Source, la berge Olivier-Charbonneau, le parc des Prairies et le Centre de la nature.

«Ces coins de nature en ville sont une richesse inestimable, où faune, flore et activités humaines cohabitent», termine-t-elle.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page