Connectez-vous à nous

La Ville fera respecter son code de l’arbre

Actualités

La Ville fera respecter son code de l’arbre

RÉGLEMENTATION. La Ville de Laval enjoindra les citoyens des rues de Tardivel (Auteuil) et de Tivoli (Vimont) à se conformer à la réglementation municipale, visant l’aménagement extérieur de leur propriété. Une lettre leur sera envoyée d’ici les prochaines semaines, a-t-on appris.

Commentaires

Cette décision, prise lors de la dernière séance du comité exécutif, survient près de 9 mois après que les Services de l’environnement et de l’urbanisme de la Ville ont été saisis des manquements observés dans ces nouveaux développement résidentiels, où le pavé uni, l’asphalte et le gazon synthétique règnent en rois et maîtres.

Règlement

Rappelons que l’article 32B du règlement sur l’aménagement du territoire prévoit qu’«à l’exception des espaces utilisés pour le stationnement, les trottoirs, patios, équipements récréatifs ou bâtiments accessoires, toute surface libre d’un terrain doit être aménagée de gazon, d’arbres, d’arbustes ou de fleurs».

Dans le cas de nouvelles constructions résidentielles, le règlement précise également que tout nouveau propriétaire doit, dans les 6 mois suivant l’occupation d’un bâtiment, planter un arbre dans toute cour avant d’une largeur d’au moins 10 mètres ou, au choix, dans toute cour latérale adjacente à une voie publique, dont la plus petite dimension est d’au moins 4,5 mètres.

Le modèle de développement domiciliaire observé dans les secteurs de Vimont et Auteuil avait été dénoncé au printemps 2014 par le Conseil régional de l’environnement (CRE), qui demandait aux autorités municipales de faire respecter sa législation en sommant les propriétaires en défaut de régulariser leur situation.

Pour illustrer les fausses vertus du gazon synthétique et l’absence d’arbres, l’automne dernier, le directeur du CRE, Guy Garand, en entrevue au Courrier Laval, ironisait: «C’est stérile, c’est propre! Il n’y a pas de pissenlit, pas d’arrosage, pas d’entretien, pas de feuille à ramasser. T’embarques dans ta piscine sans herbe sous les pieds.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page