Connectez-vous à nous
L’acquisition de lots a débuté avant le lancement de la Stratégie. Depuis 2018, la Ville a acquis 167 lots. (Photo gracieuseté Ville de Laval)

Environnement

La Ville continue l’acquisition de lots agricoles

Dans le cadre de sa Stratégie de remembrement mise en place en 2019, la Ville de Laval continue de multiplier les démarches afin d’acquérir de nouveaux lots de terres agricoles.

En effet, près de 400 invitations ont été envoyées aux propriétaires de terrains morcelés situés sur les sites de remembrement priorisés par la Stratégie pour qu’ils vendent leurs lots à la Ville.

Ainsi, jusqu’à présent, plus de 137 000 m2 ont été acquis sur les sites de remembrement 1, 2, 14 et 15.

La Stratégie, qui touche près de 6117 lots répartis sur 21 sites de la zone agricole lavalloise, a pour objectif d’optimiser l’utilisation des terres «dans une perspective de développement durable».

Les lots sont actuellement morcelés entre plus de 1600 propriétaires. La Ville souhaite donc les regrouper afin d’accroitre l’exploitation agricole.

«La Stratégie de remembrement est un outil essentiel pour accomplir cet objectif, soutient Ray Khalil, conseiller municipal responsable des dossiers de l’agriculture, via communiqué. D’ailleurs, je tiens à remercier les équipes responsables pour leur excellent travail.»

Disponibles aux exploitants agricoles

Le remembrement des parcelles de terre rendra également accessibles de nouveaux espaces de production pour les agriculteurs qui désirent en faire l’acquisition.

Ces derniers sont d’ailleurs invités à partager leur intention d’acquérir des lots privés, afin que la Ville puisse agir comme facilitateur. Pour les lots qui lui appartiennent, la Ville les vendra aux prix de l’évaluation municipale ou louera les espaces désignés.

«Le remembrement fait partie des grandes priorités identifiées au Plan de développement de la zone agricole (PDZA) de Laval, partage Gilles Lacroix, président de la section Laval à l’Union des producteurs agricoles (UPA). Nous sommes heureux de constater que des actions sont réalisées par la Ville de Laval et que ces parcelles de terre pourront éventuellement être utilisées à des fins agricoles par nos producteurs lavallois actuels ou futurs.» (C.R.)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page