Connectez-vous à nous

La rue de Palerme ne servira plus de raccourci

Actualités

La rue de Palerme ne servira plus de raccourci

SÉCURITÉ. D’ici la fin août, la rue de Palerme, à Vimont, fera l’objet d’un projet-pilote visant à juguler le flot de circulation automobile en provenance des boulevards Bellerose et René-Laennec.

Commentaires

«[Elle] n’a pas l’emprise [nécessaire] et n’a été planifiée pour l’usage qu’elle a présentement», a indiqué le chef de division Relations avec le milieu au Service de l’ingénierie de la Ville, Philippe Guilbeault, lors d’un récent point de presse dévoilant une série de mesures d’apaisement de la circulation.

Mine de rien, cette rue résidentielle affiche un débit moyen de 3000 véhicules par jour.

«L’objectif est de maintenir la circulation de transit sur les artères qui ont été conçues pour recevoir un flot de circulation», a poursuivi M. Guilbeault, dont le projet-pilote comprend l’implantation d’une bande piétonne en bordure de la rue de Palerme.

Mesure temporaire

Ainsi, la portion de cette rue collectrice se trouvant au sud de la rue de Murcie sera exclusivement réservée à ceux qui y résident.

En contrepartie, les domiciliés du tronçon de Palerme compris entre de Murcie et de Clèves seront contraints à un détour de deux kilomètre par le boulevard René-Laennec pour rejoindre le boulevard Bellerose, situé 270 mètres au nord de de Murcie.

Cette fermeture partielle de rue fait suite à «de nombreuses demandes» en ce sens émanant de résidents, précise-t-on.

Mais contrairement à la fermeture définitive à la circulation de transit sur les rues Robert-Élie et Odette-Oligny dans Laval-des-Rapides, la mesure applicable sur la rue de Palerme se veut temporaire.

Dans les 6 à 10 semaines suivant son entrée en vigueur, la Ville consultera les citoyens directement touchés.  Si plus de 50 % d’entre eux s’en disent satisfaits, la fermeture partielle sera maintenue et deviendra permanente.

Conseiller municipal du secteur, David De Cotis rappelle que cette mesure d’apaisement de la circulation vise avant tout à permettre aux résidents de la rue de Palerme d’y circuler à pied et en vélo en toute sécurité.

«[Elle] n’a pas l’emprise [nécessaire] et n’a été planifiée pour l’usage qu’elle a présentement», a indiqué le chef de division Relations avec le milieu au Service de l’ingénierie de la Ville, Philippe Guilbeault, lors d’un récent point de presse dévoilant une série de mesures d’apaisement de la circulation.

Les automobilistes ne pourront plus transiter par cette portion de la rue de Palerme pour court-circuiter les boulevards Bellerose et René-Laennec.Les automobilistes ne pourront plus transiter par cette portion de la rue de Palerme pour court-circuiter les boulevards Bellerose et René-Laennec.  ©Photo – Photo TC Media – Vincent Graton

Mine de rien, cette rue résidentielle affiche un débit moyen de 3000 véhicules par jour.

«L’objectif est de maintenir la circulation de transit sur les artères qui ont été conçues pour recevoir un flot de circulation», a poursuivi M. Guilbeault, dont le projet-pilote comprend l’implantation d’une bande piétonne en bordure de la rue de Palerme.

Mesure temporaire

Ainsi, la portion de cette rue collectrice se trouvant au sud de la rue de Murcie sera exclusivement réservée à ceux qui y résident.

En contrepartie, les domiciliés du tronçon de Palerme compris entre de Murcie et de Clèves seront contraints à un détour de deux kilomètre par le boulevard René-Laennec pour rejoindre le boulevard Bellerose, situé 270 mètres au nord de de Murcie.

Cette fermeture partielle de rue fait suite à «de nombreuses demandes» en ce sens émanant de résidents, précise-t-on.

Mais contrairement à la fermeture définitive à la circulation de transit sur les rues Robert-Élie et Odette-Oligny dans Laval-des-Rapides, la mesure applicable sur la rue de Palerme se veut temporaire.

Dans les 6 à 10 semaines suivant son entrée en vigueur, la Ville consultera les citoyens directement touchés.  Si plus de 50 % d’entre eux s’en disent satisfaits, la fermeture partielle sera maintenue et deviendra permanente.

Conseiller municipal du secteur, David De Cotis rappelle que cette mesure d’apaisement de la circulation vise avant tout à permettre aux résidents de la rue de Palerme d’y circuler à pied et en vélo en toute sécurité.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page