Connectez-vous à nous

La Récréathèque fera place à 347 logements locatifs

lidl opening times today

Actualités

La Récréathèque fera place à 347 logements locatifs

Laissé à l’abandon depuis 8 ans, le défunt centre d’amusement du boulevard Labelle sera finalement transformé en un complexe de 347 appartements locatifs.

Cette nouvelle qu’on n’attendait plus a été rendue publique au Forum immobilier de Laval dont la 5e édition s’est tenue le 7 novembre en présence de 350 participants.

Vue aérienne de ce à quoi ressemblera le nouveau paysage à la hauteur des boulevards Curé-Labelle et Notre-Dame, à Chomedey. (Photo gracieuseté)

 

Dès janvier, l’immeuble en ruine croulera sous le pic du démolisseur, a-t-on appris.

Évalué à 60 M$, le projet immobilier a reçu cet automne les autorisations nécessaires auprès des comités consultatif d’urbanisme et exécutif de la Ville. «En neuf mois, tout était approuvé», a indiqué l’architecte du projet David Smith en dévoilant les plans.

Promoteur du projet d’habitation sur le site de l’ancienne Récréathèque, Shafiraman Weiss (à droite sur la photo) apparaît aux côtés de l’architecte David Smith et de la coordonnatrice de projet, Anne-Claude Daoust. (Photo 2M.Media)


Huit étages

En conformité avec le zonage existant, le complexe d’habitation culminera à 8 étages en bordure du boulevard Curé-Labelle, alors que la partie jouxtant le boulevard Jarry s’élèvera à six étages. Une allée verte sera aménagée entre les deux bâtiments qui abriteront respectivement 247 et 100 unités. Les locataires auront accès à trois piscines extérieures avec terrasse sur le toit, un gymnase, une salle de conférence et une salle communautaire.

Voilà le complexe d’habitation qui remplacera l’immeuble désaffecté de la Récréathèque. ( Photo gracieuseté)

Les deux étages de stationnement souterrain couvrant une superficie de 100 000 pieds carrés nécessiteront quelque 12 000 voyages de terre avant de couler les fondations. Au final, on comptera très exactement 532 cases intérieures. À l’extérieur, seulement 13 espaces de stationnement ont été prévus pour les courts arrêts.

 

Une allée verte sera aménagée entre les deux bâtiments qui abriteront respectivement 247 et 100 unités.

 

Négo

À la tête de Vertex construction, le promoteur Shafiraman Weiss avait ce terrain dans le collimateur depuis la fermeture de la Récréathèque en 2011.

Mais le prix alors exigé par le propriétaire, les Entreprises Stuppa inc., avait fait achopper les négociations.

Relancés en 2018, les pourparlers ont finalement mené à une transaction notariée au printemps dernier au coût avoisinant les 7 M$.

Cela représente deux fois la valeur foncière apparaissant au rôle triennal d’évaluation. L’immeuble est actuellement évalué à 3,6 M$, dont 3,3 M$ pour le terrain de 140 000 pieds stratégiquement situé au cœur de Chomedey.

Aujourd’hui dans un état de délabrement avancé, cet ancien lieu mythique qui a fait les belles années des adolescents lavallois et d’ailleurs était devenu source de préoccupation pour les autorités municipales en raison d’entrées par effraction, actes de vandalisme, incendies, infiltration d’eau, bagarres et altercations qui se multipliaient depuis plusieurs années.

Le promoteur prévoit un chantier de trois ans pour une livraison à la fin de l’année 2022.

 

Commentaires

Journaliste à l'économie, l'environnement, le logement et la politique municipale, provinciale et fédérale, Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

1 commentaire

1 commentaire

  1. Stéphane Ménard

    14 novembre 2019 à 11 h 46 min

    Locatifs… taudis à venir 2 ou 3 ans après la constitution. Dommage pour Laval.

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page