Connectez-vous à nous

La Police de Laval adopte des mesures antiterroristes

Actualités

La Police de Laval adopte des mesures antiterroristes

PRÉVENTION. À quelques semaines des grandes manifestations culturelles estivales telle que la Fête nationale, le Service de police de Laval (SPL) tire un bilan positif de l’ensemble des nouvelles mesures de sécurité déployées dans le cadre de  la 11e Grande Fête des pompiers.

Commentaires

Cette fête familiale a été l’occasion, pour les policiers, de mettre en œuvre un plan minutieusement préparé.

Les attentats survenus à travers le monde et revendiqués par des groupes terroristes, notamment à Manchester et Londres ces dernières semaines, ne sont pas étrangers à ces nouvelles mesures pour renforcer la sécurité dans la ville.

«Plus spécifiquement, les participants ont été à même de constater quelques-unes des mesures prises, notamment l’utilisation de camions-bennes pour sécuriser les coureurs, des cloches de béton de plus de 1500 livres pour bloquer les accès au site et un convoi d’escortes qui ceinturait le départ et l’arrivée des coureurs», d’expliquer l’inspecteur Jean-François Rousselle, responsable de la sécurité routière à Laval.

«Nous avons le devoir de nous adapter en ce sens, de souligner le directeur du SPL, Pierre Brochet. Le nombre croissant d’attaques terroristes dans le monde nous y oblige. Les citoyens ont un grand sentiment de sécurité à Laval et nous voulons le maintenir.»

Plus de consignes ont aussi été communiquées aux bénévoles lors de cette journée.

«Nous devons étendre notre réseau d’yeux pour détecter des comportements particuliers, non habituels sinon suspects et les bénévoles sont à même de voir cela et nous prévenir pour réagir de façon proactive», de préciser Jean-François Rousselle.

Préparation

Depuis 2015, la grande majorité des policiers de Laval ont suivi des formations auprès de spécialistes de la Gendarmerie royale du Canada.

«Ça développe l’œil de nos agents qui apprennent notamment à reconnaître une personne dissimulant une arme sur elle, d’indiquer Evelyne Boudreau, des Affaires publiques du SPL. Il y a plusieurs séances chaque année pour des mises à jour.»

Ces formations sont directement liées aux Stratégies lavalloises de prévention de la radicalisation menant à la violence, une initiative du Service de police et des partenaires lavallois (novembre 2016), pour mieux connaître et agir face à ce phénomène émergeant.

«Ces mesures viennent d’une réflexion mûrie depuis plusieurs mois, fruit d’une consultation, analyse et évaluation de ce qui se fait ailleurs, notamment en France, comme stratégies de sécurité lors de grands événements populaires», de conclure Jean-François Rousselle.

Des mesures supplémentaires et confidentielles ont aussi été mises sur pied en plus des éléments plus visibles.
Des mesures supplémentaires et confidentielles ont aussi été mises sur pied en plus des éléments plus visibles.  ©Photo – Photo gracieuseté

Cette fête familiale a été l’occasion, pour les policiers, de mettre en œuvre un plan minutieusement préparé.

Les attentats survenus à travers le monde et revendiqués par des groupes terroristes, notamment à Manchester et Londres ces dernières semaines, ne sont pas étrangers à ces nouvelles mesures pour renforcer la sécurité dans la ville.

«Plus spécifiquement, les participants ont été à même de constater quelques-unes des mesures prises, notamment l’utilisation de camions-bennes pour sécuriser les coureurs, des cloches de béton de plus de 1500 livres pour bloquer les accès au site et un convoi d’escortes qui ceinturait le départ et l’arrivée des coureurs», d’expliquer l’inspecteur Jean-François Rousselle, responsable de la sécurité routière à Laval.

«Nous avons le devoir de nous adapter en ce sens, de souligner le directeur du SPL, Pierre Brochet. Le nombre croissant d’attaques terroristes dans le monde nous y oblige. Les citoyens ont un grand sentiment de sécurité à Laval et nous voulons le maintenir.»

Plus de consignes ont aussi été communiquées aux bénévoles lors de cette journée.

«Nous devons étendre notre réseau d’yeux pour détecter des comportements particuliers, non habituels sinon suspects et les bénévoles sont à même de voir cela et nous prévenir pour réagir de façon proactive», de préciser Jean-François Rousselle.

Préparation

Depuis 2015, la grande majorité des policiers de Laval ont suivi des formations auprès de spécialistes de la Gendarmerie royale du Canada.

«Ça développe l’œil de nos agents qui apprennent notamment à reconnaître une personne dissimulant une arme sur elle, d’indiquer Evelyne Boudreau, des Affaires publiques du SPL. Il y a plusieurs séances chaque année pour des mises à jour.»

Ces formations sont directement liées aux Stratégies lavalloises de prévention de la radicalisation menant à la violence, une initiative du Service de police et des partenaires lavallois (novembre 2016), pour mieux connaître et agir face à ce phénomène émergeant.

«Ces mesures viennent d’une réflexion mûrie depuis plusieurs mois, fruit d’une consultation, analyse et évaluation de ce qui se fait ailleurs, notamment en France, comme stratégies de sécurité lors de grands événements populaires», de conclure Jean-François Rousselle.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page