Connectez-vous à nous

«La pointe de l’iceberg» – Guy Garand

Actualités

«La pointe de l’iceberg» – Guy Garand

Pour le directeur général du Conseil régional de l’environnement (CRE) de Laval, Guy Garand, les quelque 60 sites lavallois, recensés sur les listes officielles de terrains contaminés, ne constituent que «la pointe de l’iceberg».

Commentaires

«Des terrains identifiés par le GERLED [Groupe d’étude et de restauration des lieux d’élimination de déchets dangereux] n’y apparaissent pas. Il y en a combien d’autres?» questionne-t-il en évoquant, entre autres, le site BASF, le centre de tri Gagné et les anciens sites d’enfouissement sanitaire St-Jude et Cloutier.

À propos d’un des anciens dépotoirs des Industries Cloutier, racheté en 2006 par la Ville au coût de 1,9 M$ de Monit International, Guy Garand estime jusqu’à 10 mètres les déchets industriels enfouis dans cet immense terrain, sis au coeur de la zone agricole permanente.

Et les remblais

Garand s’inquiète aussi de la qualité des sols de remblai, généralement constitués de terre et de pierre, entremêlées de matériaux de construction et de débris de démolition.

«On ne sait rien de la contamination des milieux humides remblayés à Laval», observe-t-il.

S’il tient à jour la perte de ces superficies qui, en 10 ans, ont fondu de 40 % en zone blanche, il rappelle que le CRE n’a pas les moyens de procéder à des études de caractérisation.

L’environnementaliste cite une étude américaine, selon laquelle il suffit d’un litre d’huile pour contaminer 20 000 litres d’eau.

«Les milieux humides alimentent les nappes phréatiques», rappelle Guy Garand, qui juge urgent de légiférer en matière de contrôle des remblais.

À lire aussi:

Terrains contaminés au Québec: Laval s’en tire très bien

Terrains contaminés: la carte d’un legs toxique

«Pas d’urgence, ni de danger!» – Gilles Benoit

Coûts de décontamination: peu d’impact à Laval

Une école primaire décontaminée

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page