Connectez-vous à nous

La pire crue des eaux depuis 25 ans

Actualités

La pire crue des eaux depuis 25 ans

PRINTEMPS. Avant même que la région lavalloise ne reçoive les importantes précipitations prévues ce week-end, le niveau des rivières des Prairies et des Mille Îles n’a jamais été aussi haut depuis près de trois décennies, ce qui occasionne de nombreuses inondations sur l’île Jésus.

Commentaires

Dans la matinée du 4 mai, ce sont 60 tronçons de rue et terrains qui se retrouvaient sous l’eau. Deux personnes ont évacué de leur propre chef leur résidence respective.

Des ingénieurs de la Ville de Laval inspectent également le pont de l’île Verte pour s’assurer de sa solidité ou de la nécessité d’évacuer l’endroit.

Après une accalmie la semaine dernière, les lignes téléphoniques 911 et 311 avaient reçu plus de 220 appels depuis le 17 avril, dont 40 témoignant d’infiltration d’eau dans des sous-sols ces derniers jours.

«En raison de cette recrudescence des niveaux d’eau, les heures d’ouverture du 311 ont d’ailleurs été prolongées et le Centre de coordination des mesures d’urgence (CCMU) demeure opérationnel 24 heures sur 24, afin de suivre constamment la situation et répondre aux besoins des riverains lavallois», de confier Evelyne Boudreau, porte-parole de la Police de Laval.

Des bénévoles et employés de la Ville assistent également les gens ayant besoin de dresser des murets avec les sables de sable qui leur sont fournis.

«Il est important de ne pas attendre que l’eau s’infiltre pour se protéger d’une possible inondation, d’autant plus qu’on attend environ 30 millimètres de pluie durant les prochains jours», de rappeler Evelyne Boudreau.

Secteurs vulnérables

Certains coins de Laval sont déjà considérés hautement vulnérables à l’heure actuelle, soit les îles Roussin et Verte, la rue Les Plaines, à Laval-sur-le-Lac, le chemin du Tour, aux Îles-Laval, la 68e Avenue et la rue Saint-Judes, à Chomedey, ainsi que les rues Gobeil et Bourgeois, dans Sainte-Dorothée.

Des effectifs policiers supplémentaires ont été affectés à ces secteurs par prévention et renforcer la sécurité de ces riverains.

La situation risque de s
La situation risque de s’envenimer avec les précipitations attendues ces prochains jours.  ©Photo – Photo TC Media – Mario Beauregard

Dans la matinée du 4 mai, ce sont 60 tronçons de rue et terrains qui se retrouvaient sous l’eau. Deux personnes ont évacué de leur propre chef leur résidence respective.

Des ingénieurs de la Ville de Laval inspectent également le pont de l’île Verte pour s’assurer de sa solidité ou de la nécessité d’évacuer l’endroit.

Après une accalmie la semaine dernière, les lignes téléphoniques 911 et 311 avaient reçu plus de 220 appels depuis le 17 avril, dont 40 témoignant d’infiltration d’eau dans des sous-sols ces derniers jours.

«En raison de cette recrudescence des niveaux d’eau, les heures d’ouverture du 311 ont d’ailleurs été prolongées et le Centre de coordination des mesures d’urgence (CCMU) demeure opérationnel 24 heures sur 24, afin de suivre constamment la situation et répondre aux besoins des riverains lavallois», de confier Evelyne Boudreau, porte-parole de la Police de Laval.

Des bénévoles et employés de la Ville assistent également les gens ayant besoin de dresser des murets avec les sables de sable qui leur sont fournis.

«Il est important de ne pas attendre que l’eau s’infiltre pour se protéger d’une possible inondation, d’autant plus qu’on attend environ 30 millimètres de pluie durant les prochains jours», de rappeler Evelyne Boudreau.

Secteurs vulnérables

Certains coins de Laval sont déjà considérés hautement vulnérables à l’heure actuelle, soit les îles Roussin et Verte, la rue Les Plaines, à Laval-sur-le-Lac, le chemin du Tour, aux Îles-Laval, la 68e Avenue et la rue Saint-Judes, à Chomedey, ainsi que les rues Gobeil et Bourgeois, dans Sainte-Dorothée.

Des effectifs policiers supplémentaires ont été affectés à ces secteurs par prévention et renforcer la sécurité de ces riverains.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page