Connectez-vous à nous
adaptation
Christian Gagné, président-directeur général du CISSS de Laval. (Photo 2M.Media - Archives)

COVID-19

La pandémie mène à une adaptation des pratiques au CISSS de Laval

Christian Gagné, président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval, se dit reconnaissant de tout le travail qui a été effectué par le personnel de la santé de l’île Jésus depuis le début de la pandémie de la COVID-19.

«Nous ne serons jamais assez reconnaissants pour tout le travail qu’ils ont fait, précise-t-il. Ils ont fait preuve de courage, sensibilité et détermination. […] On ne peut pas sortir de cette épreuve sans avoir cette fibre de reconnaissance et de fierté.»

Rencontré par le Courrier Laval en marge du dévoilement d’une œuvre artistique à l’honneur des travailleuses et travailleurs, celui-ci a également eu l’occasion de dresser son bilan sur la dernière année.

«Nous avons été extrêmement touché à la première vague, poursuit-il. La deuxième n’a pas été plus facile, parce qu’elle est arrivée autour des Fêtes dans son intensité et il y a eu beaucoup de foyers d’infection à la COVID-19, tant en centres d’hébergement que dans la communauté.»

Troisième vague

La troisième vague est toutefois mieux maîtrisée sur le territoire. Le nombre de cas actifs ne cesse de diminuer et les hospitalisations demeurent stables depuis quelques semaines.

Le PDG du CISSS de Laval associe cette réussite à quatre éléments importants.

La discipline des citoyens et la stratégie de dépistage en font partie. Il rappelle que Laval est l’endroit qui fait le plus de tests de dépistage dans la province et que les résultats sortent très rapidement des laboratoires.

«Cela mène à notre troisième force : nous avons une équipe de prévention et contrôle des infections qui est extrêmement rapide et efficace, affirme-t-il. Quand ils débarquent dans un milieu de contamination, la zone rouge est créée et les masques sont distribués très rapidement. La plupart des éclosions n’ont pas le temps de se multiplier.»

Le quatrième élément noté par M. Gagné est la réussite de l’opération de vaccination. Plus de 175 000 Lavallois ont déjà reçu une première dose de vaccin jusqu’ici, ce qui représente plus de 40 % de la population de l’île Jésus.

Adaptation des pratiques

Malgré une année difficile pour le réseau de la santé, Christian Gagné souhaite voir la situation d’un bon œil. La pandémie a amené le CISSS de Laval à revoir certaines pratiques et d’établir des mesures qui demeureront en place dans le futur. Il pense notamment au télétravail.

«Nous avons besoin d’espace dans les établissements de santé de Laval et la pandémie a démontré qu’un paquet de choses peut être fait en télétravail, explique-t-il. On veut consolider une certaine vision de celui-ci, mais on évolue. Avec la technologie, je peux m’installer pratiquement n’importe où pour faire des rencontres. Ça amène aussi une meilleure efficacité de la gestion de nos réunions.»

Il ajoute que cela permet de réduire le temps dédié au volet administratif pour laisser place à des volets dédiés à la clientèle. Une meilleure gestion des listes d’attente en est également ressortie.

«Je pense qu’il y a une plus grande conscience de l’ensemble des acteurs du CISSS par rapport aux besoins de la population de Laval, conclut-il. […] Nous ne sommes pas seulement des gestionnaires encabanés, mais bien déployés sur le réseau. Je crois qu’il est important qu’on reconnecte avec notre ville.»

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page