Connectez-vous à nous

Annonceurs

La lune de miel de la rentrée

Bien souvent, la rentrée scolaire est synonyme de fébrilité. Pour certains, c’est le commencement d’une nouvelle étape de vie. Pour d’autres, c’est la poursuite du parcours débuté il y a quelques années.Malgré le fait qu’année après année, la rentrée scolaire se présente dans la vie de plusieurs parents et enfants, cela n’empêche pas l’apparition de joie, de stress, d’anxiété ou de nostalgie. La rentrée scolaire se résume en une journée au calendrier, mais en réalité, elle s’étend dans le temps. Elle débute à la réception de la liste d’effets scolaires et se conclut lorsque l’enfant et l’enseignant ont appris à mieux se connaître. Ce processus peut prendre plus ou moins de temps selon chaque enfant. Le Centre de pédiatrie sociale Laval soutient les familles vulnérables dans cette étape de vie. https://www.cpslaval.org/fr/
Quel est le rôle du parent dans le processus de la rentrée ?
Le parent doit accompagner son enfant quelques semaines avant la rentrée et pendant toute l’année scolaire. L’accompagnement se traduit entre autres par l’instauration d’une routine à la maison, le soutien dans les devoirs, la préparation des repas ainsi que la communication entre le milieu scolaire et la maison.

Un enfant a besoin d’un cadre clair, constant, cohérent et conséquent. Pour certains enfants, il est important de savoir ce qui va se passer dans leur journée et à quel moment exact. Pour d’autres, de simples petits rappels sont suffisants. Il est important de souligner que ce cadre n’est pas le même à l’école qu’à la maison. Toutefois, certains points communs devraient s’y retrouver. Par exemple, aucun geste de violence n’est toléré à l’école, comme il ne devrait pas y en avoir à la maison non plus.

Les services psychosociaux offerts en pédiatrie sociale permettent aux parents de développer leurs habiletés parentales, entre autres en lien avec la rentrée scolaire. Le suivi psychosocial inclut tant l’intervention auprès du parent que la communication entre le milieu scolaire et l’équipe clinique. https://www.cpslaval.org/fr/services-aux-familles/
La lune de miel… et après
Bien souvent, le stress vécu par le parent concernant la rentrée s’estompe plus les jours passent. L’enfant s’adapte à la nouvelle routine, se comporte bien à l’école, se fait des amis et revient à la maison avec le sourire. Le tout peut s’apparenter à la « lune de miel ». En effet, l’enfant souhaite plaire à son nouvel enseignant et son nouveau cercle d’amis. Il se montrera sous son meilleur jour afin de créer des liens positifs.

Quelques semaines plus tard, cette lune de miel semble changer. Ce qui semblait aller si bien dégringole. Le parent reçoit une communication mentionnant que son enfant a eu des comportements perturbateurs (exemples : crier en classe, taper un ami, refuser de travailler, etc.). Le stress réapparaît. Les questions se bousculent. Comment expliquer que les choses allaient si bien et que sans crier gare, tout devienne plus difficile ?

Il est tout à fait normal que l’enfant teste les limites. Il désire comprendre le cadre et voir si son enseignant sera présent tant dans les bons que les mauvais moments. L’enfant s’habitue à sa nouvelle réalité : aller à l’école à tous les jours. Cette phase est en fait une phase d’adaptation. L’enfant cherche à mieux comprendre son environnement et l’enseignant s’adapte en fonction de l’enfant et du groupe devant lequel il se retrouve.

Lors de cette période, il est important pour le parent d’avoir une discussion avec son enfant pour parler de ses attentes et de celles du milieu scolaire. Suite à cette phase d’adaptation, une stabilité devrait s’installer. En effet, tant l’enfant que l’enseignant ont eu le temps de se connaître, de s’apprivoiser. Chacun sait à quoi s’attendre et peut évoluer dans un climat positif.

Quel est le rôle du parent concernant les émotions vécues en lien avec la rentrée ?
Les enfants et les parents vivent toute une gamme d’émotions contradictoires. Il est important de reconnaître ces émotions afin de mieux vivre avec elles. Le parent doit accompagner son enfant en le rassurant.

Le parent est le modèle de son enfant. En verbalisant lui-même ce qu’il vit et en lui démontrant comment il le gère, l’enfant aura un modèle positif de gestion des émotions. Par exemple, une mère qui a eu une journée difficile au travail. À son retour à la maison, elle reconnaît qu’elle est moins patiente et qu’elle a moins d’énergie. Elle peut dire à son enfant :

« Maman est fatiguée ce soir. Je n’ai pas eu une belle journée au travail, mais demain sera une meilleure journée. Qu’en penses-tu si on fait une belle activité ensemble ? »

La mère démontre ici ce qu’elle ressent et comment elle peut surmonter cela pour passer une belle soirée. Amener son enfant à faire de même lui permettra de développer ses habiletés émotionnelles.

En pédiatrie sociale, l’équipe clinique est composée de divers professionnels dont un médecin, un travailleur social, un éducateur spécialisé, un psychoéducateur, un musicothérapeute et d’autres professionnels permettant de favoriser le développement optimal de l’enfant. Le rôle de l’éducateur spécialisé ou du psychoéducateur peut, entre autres, être de soutenir le parent dans l’apprentissage des émotions avec son enfant.

Si votre enfant adopte des mauvais comportements à l’école, votre rôle n’est pas de le punir ni de lui donner des conséquences à la maison. L’intervention concernant le comportement a eu lieu à l’école. Le rôle du parent est de discuter avec l’enfant pour lui rappeler ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas, tout en lui expliquant les comportements attendus. Un enfant a besoin de se faire dire ce qui est attendu de sa part. Si vous lui expliquez seulement ce que vous ne souhaitez pas voir, il ne comprendra pas ce qui est attendu. Par exemple, transformez « Arrête de crier » par « Parle doucement, moins fort ».

En résumé, soyez indulgents envers vous-mêmes et votre enfant, la rentrée est une grande étape de vie qui demande beaucoup d’adaptation et de bienveillance!

Le Centre de pédiatrie sociale Laval est un organisme à but non lucratif qui offre des activités et dispense des soins aux enfants de son milieu. Le Centre contribue au développement global des enfants et des adolescents qui présentent des problèmes de développement, de socialisation ou de santé en milieu défavorisé. Il fait aussi la promotion des intérêts et du droit des enfants et de leur famille. Son mandat est d’offrir, dans un milieu de vie intégré à la communauté, des services de santé interdisciplinaires à une clientèle vulnérable qui est en rupture avec le réseau des services actuels.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page