Connectez-vous à nous

La Grande récolte pour les enfants ne lève pas

lidl opening times today

Actualités

La Grande récolte pour les enfants ne lève pas

COMMUNAUTAIRE. La Grande récolte pour les enfants bat de l’aile. Seulement 10 % de l’objectif a été atteint, avec seulement quatre jours à faire à la campagne.

Commentaires

Les organismes Moisson Montréal, Moisson Rive-Sud et le Centre de bénévolat et moisson Laval ont réussi à amasser seulement 32 000 $ des 350 000 $ souhaités.

Jean Gagnon, directeur général adjoint du Centre de bénévolat et moisson Laval, garde espoir que les Lavallois seront généreux. «C’est certain que c’est inquiétant de constater que la campagne commence très lentement. Mais cela arrive souvent. Quand on en parle dans les médias, les gens sont conscientisés et donnent», soutient M. Gagnon.

«L’an dernier, 30 000 $ avaient été remis à notre organisme pour les 3500 enfants vivant en situation de pauvreté. Cela nous a permis d’acheter du lait maternisé, des purées en pots, des céréales pour bébés et des collations santé», ajoute-t-il.

Cet argent permet à la fois de nourrir les enfants et d’apaiser l’angoisse que vivent quotidiennement les parents.

Conséquences

Jean Gagnon rappelle que «la sous-alimentation chez les bébés et les jeunes enfants peut avoir des conséquences permanentes et très néfastes sur leur développement et leur santé à long terme».

«Pour toutes ces raisons, nous avons besoin de cet argent. Si nous n’atteignons pas notre objectif, il faudra trouver l’argent ailleurs et des donateurs», dit-il.

18 000 jeunes ont faim

La faim est toujours présente, tous les jours. Et les coffres des banques alimentaires fondent comme neige au soleil. Pour les remplir, les trois organismes tiennent jusqu’au 9 avril la Grande récolte pour les enfants, dont le but est d’amasser des dons en argent afin de favoriser une alimentation saine pour 18 000 jeunes enfants de 0-5 ans vivant en situation de pauvreté dans la région de Montréal.

Tout comme M. Gagnon, les porte-paroles Claudia Marques, Stéphane Demers et Jamie Orchard invitent la population à être généreuse au cours de cette dernière semaine et faire un don sur www.granderecolte.com pour faire une différence dans la vie de ces enfants.

L’encan des chefs

Cinq chefs cuisiniers de la région montréalaise, Stefano Faita, Bob le Chef, Danny St-Pierre, Jonathan Lapierre et Étienne Huot, offrent de préparer un repas pour ceux qui miseront le plus lors de l’Encan 5 ans, 5 chefs qui se déroule jusqu’au 8 avril. Les chefs recevront chacun 10 personnes à manger dans leur restaurant.

«La raison pour laquelle je m’implique avec la Grande récolte est assez simple, j’ai des enfants. Je les vois et je sais ce dont ils ont besoin pour être en santé, pour être capable d’aller à l’école et être concentrés», conclut par voie de communiqué Stefano Faita.

Déjeuner collation

Enfin, le Centre de bénévolat et moisson Laval offre depuis 20 ans le programme Déjeuner collation dans les écoles. «C’est très important de partir la journée le ventre plein. Cela permet aux élèves une meilleure concentration. Nous nourrissons 3000 jeunes quotidiennement», insiste Jean Gagnon.

Plusieurs autres façons d’aider jusqu’au 9 avril

En ligne: www.granderecolte.com

Par message texte: Textez ENFANTS au 20222 pour donner 10 $ et nourrir 32 enfants pendant une journée

En personne: Dans 112 succursales d’Uniprix à Montréal, Laval et sur la Rive-Sud

Par chèque et par téléphone: 514 344-4494, poste 222

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
342
Haut de page