Connectez-vous à nous
Incendie Foudre rue Sydney Laval Fabreville
Comme explication de ce drame, naturel, la foudre aurait atteint un poteau électrique se trouvant entre les deux résidences, y provoquant un feu qui aurait ensuite gagner leurs revêtements et toitures. (Photo gracieuseté)

Faits divers

La foudre embrase deux maisons à Fabreville

Le mauvais temps et la foudre de fin d’après-midi, le mardi 20 juillet, seraient à l’origine d’un incendie monstre ayant endommagé huit maisons de la rue Sydney et son voisinage, dont deux sont des pertes totales, poussant autant de familles à la rue.

Il était 18h17 quand on a contacté le 911, alors que déjà, un important panache de fumée surplombait ce secteur situé en plein cœur de Fabreville.

Dès 18h24, une première unité du Service de sécurité incendie de Laval s’est pointée sur place, constatant aussitôt que les toitures des deux maisons principalement touchées étaient en proie à de violentes flammes.

En tout, 38 pompiers ont pris part à l’intervention, en plus du support du Service de police de Laval (SPL), d’Hydro-Québec, Urgences-santé et de l’équipe des mesures d’urgence de la Ville.

«En de telles circonstances, alors que les deux maisons étaient évacués à notre arrivée, notre priorité était de protéger au maximum les bâtiments adjacents autant sur les côtés qu’à l’arrière de la rue Sydney, afin d’empêcher la propagation du feu, notamment en raison de la chaleur très intense dégagée par celui-ci», d’indiquer Carl Lavigne, chef aux opérations au Service de sécurité incendie de Laval.

Pour ce faire, les pompiers ont établi une attaque rapide par jets multiples dirigées vers les revêtements des résidences les plus proches des deux maisons embrasées, avant que la situation ne devienne plus importante et hors de contrôle.

Les 10 unités des pompiers de Laval ont fini par maîtriser l’incendie sur le coup de 20h05, non sans que le rapport préliminaire d’évaluation des dommages fasse état d’un minimum de 800 000$ de dégâts pour l’ensemble des pertes par les gens du secteur.

Par chance, ni civil ni pompier n’ont subi de blessures durant ce triste événement.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page