Connectez-vous à nous

La fin de Laval Refuse

lidl opening times today

Actualités

La fin de Laval Refuse

SANTÉ. Quelques jours après la résolution adoptée par la Ville sur les compteurs d’Hydro-Québec, Francine Lajoie et sa fille, Véronique Riopel, fondatrices du mouvement Laval Refuse annoncent qu’elles rejoignent les rangs de C4ST, Canadiens pour une technologie sécuritaire.

Dirigée par l’ancien président de Microsoft Canada, Frank Clegg, la coalition canadienne qui sensibilise la communauté au danger des radiations émises par les technologies souhaitait une représentation québécoise. «Ils voulaient aussi pouvoir rejoindre les francophones en dehors du Québec», explique Mme Lajoie.

Lutter différement

Cette transition s’est faite naturellement pour Francine Lajoie puisque depuis la création de Laval Refuse, en mars 2012, le contexte a évolué.

«Maintenant que le déploiement des compteurs a été fait, il faut lutter différemment», croit celle qui souhaite sensibiliser la population à la surexposition aux sources des radiofréquences de toutes sortes. «Mais on va continuer à suivre le dossier [des compteurs émetteurs] car dans certaines provinces comme dans les Maritimes, c’est encore à l’étude.»

Même si Laval Refuse n’existe plus, la page Comment refuser du site demeurera fonctionnelle pour un certain temps.

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page