Connectez-vous à nous

La CSDL veut déposer un budget déficitaire

lidl opening times today

Actualités

La CSDL veut déposer un budget déficitaire

ÉDUCATION. Le conseil de la Commission scolaire de Laval (CSDL) a adopté à l’unanimité, le 27 avril, une motion demandant au ministre de l’Éducation, François Blais, la permission de déposer un budget déficitaire pour l’année 2015-2016. La CSDL est toujours en attente d’une réponse.

Avec les récentes coupes de 200 M$ annoncées dans le milieu de l’éducation, le directeur général de la CSDL, Jean-Pierre Aubin, croit que le déficit sera au minimum de 8 M$, mais pourrait atteindre 16 M$, selon les règles budgétaires du Ministère qui seront connues le 11 mai.

«Notons que ces règles devaient être présentées le 10 avril, puis le 22 avril. Nous espérons qu’il n’y aura pas un autre report. Si le ministre refuse cette demande, ce sont quelque 500 postes qui pourraient être supprimés. Les services aux élèves seront touchés», assure avec émotion la présidente de la CSDL, Louise Lortie.

Un budget déficitaire serait accompagné d’un plan de redressement pour les quatre prochaines années.

«L’adoption d’un budget déficitaire permettrait à la CSDL d’amortir les compressions exigées et de préserver les services aux élèves, une priorité pour nous», admet la présidente.

Le conseil des commissaires tente depuis deux semaines de savoir si la CSDL peut déposer un budget déficitaire, sans aucune réponse. «J’ai besoin d’une réponse rapide du ministre, On doit dire à nos employés demain (30 avril) comment ça va se passer pour eux. Nous voulons aussi minimiser l’impact sur nos élèves», mentionne Mme Lortie. «Nous sommes serrés dans le temps», ajoute-t-elle. Le budget doit être adopté avant le 30 juin.

Situation financière critique

La CSDL a dressé un portrait de la situation financière et a dévoilé les résultats dans l’atteinte des objectifs de son Plan stratégique 2011-2016 lors d’une séance publique d’information qui s’est déroulée devant plus de 230 personnes à l’auditorium de l’École d’éducation internationale de Laval, le 29 avril.

L’émotion était palpable. D’ailleurs, quelques personnes ont versé des larmes en posant des questions, s’inquiétant de l’avenir des élèves.

Bien administrée

Un rapport indépendant du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR) commandé à la firme Raymond Chabot Grant Thornton démontre l’excellente gestion administrative de la CSDL.

«Notre commission scolaire est bien administrée avec 3,54 % (16,5 M$) de notre budget réservés aux activités administratives. Nous sommes une des meilleures au Québec», dit M. Aubin.

«Ça fait plusieurs années que nous faisons nos devoirs. Ce rapport montre notre bonne gestion et on ne comprend pas pourquoi la CSDL sera touchée de la sorte par des coupes», termine Mme Lortie.

La CSDL dessert près de 40 000 élèves dans 54 écoles primaires et 14 écoles secondaires.

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page