Connectez-vous à nous

La construction de la Place Bell avance à grands pas

Actualités

La construction de la Place Bell avance à grands pas

AMPHITHÉÂTRE. Plus les mois passent, plus le projet d’amphithéâtre de la Place Bell prend forme. Un an après le début des travaux, le Courrier Laval a pu constater de visu, lors d’une visite du chantier, jeudi, les progrès accomplis depuis la première pelletée de terre.

Commentaires

Le chantier avance rondement et tout semble indiquer que l’édifice sera prêt à temps, à l’automne 2017.

«Nous sommes même en avance sur l’échéancier. Nous prévoyons fermer le toit de la grande patinoire d’ici Noël avant le gel au sol. C’est notre priorité, car nous ne voulons pas ralentir les travaux en attendant au printemps que le sol dégèle», a précisé Marcel Dubé, directeur du projet chez Pomerleau, maître-d’œuvre du chantier.

«Si nous n’arrivons pas à fermer complètement le toit, nous installerons une toile au sol pour protéger du gel durant l’hiver», a poursuivi M. Dubé.

Pour sa part, Pierre Pomerleau prévoit que ce projet de construction atteindra un sommet avec la présence de 350 à 400 travailleurs d’ici quelques mois. Ils mettront la main à la pâte pour finaliser la structure de l’amphithéâtre.

«Les prochaines étapes seront de terminer la structure et fermer l’édifice. Par la suite, nous allons œuvrer dans les travaux mécaniques et de finition.»

Trois glaces

La Place Bell, un investissement de 200 M$, pourra servir d’aréna de 10 000 places transformable en salle de spectacle, de patinoire olympique comptant 2500 sièges et de patinoire communautaire pouvant accueillir 500 spectateurs. Il y aura aussi un stationnement intérieur de 700 espaces, 46 loges corporatives et des espaces commerciaux (43 000 p.c.).

Déménagement?

Tout laisse croire à un éventuel déménagement des Icecaps de Saint-Jean, club-école du Canadien de Montréal, pour 2017. Geoff Molson n’a toutefois pas été en mesure d’annoncer le déménagement de cette formation. «C’est certain que nous avons un projet d’amener une équipe professionnelle à Laval. Ce serait une bonne chose d’avoir notre club-école aussi près», a-t-il conclu.

Une chose est certaine, le Canadien de Montréal devrait y disputer des joutes préparatoires.

Ce qu’ils ont dit

Marc Demers:

«C’est avec beaucoup de fierté que je fais cette première visite avec les médias de cet amphithéâtre. Nous avons hâte que la population puisse le visiter et en profiter.»

Geoff Molson:

«J’ai vu des photos la semaine dernière. Mais là, c’est excitant de voir en direct l’évolution des travaux. Ça me rappelle des souvenirs, car j’avais vu construire le Centre Molson (Centre Bell). Je suis fier de pouvoir participer à ce projet et nous souhaitons amener plusieurs projets à Laval.»

Pierre Pomerleau:

«Je peux vous dire la grande fierté de nos travailleurs. Quand ils passeront devant cet amphithéâtre, ils vont se l’approprier. MM. le maire et Molson, vous allez devoir partager ce projet avec eux.»

Marcel Alexander:

«Depuis la première pelletée de terre en novembre 2014, le décor a changé. Je tiens à souligner la compétence et le professionnalisme de notre partenaire-entrepreneur Pomerleau, l’engagement soutenu de l’Aréna des Canadiens et l’implication des employés de la ville dans ce projet.»

La construction jusqu’à présent

248 000 heures travaillées sur le chantier

1500 tonnes métriques d’acier installées

1200 tonnes métriques d’acier supplémentaires seront installées d’ici 2 mois

1 million de pieds carrés de coffrage en bois d’œuvre utilisés

27 000 m3 de béton mis en place

4 grues à tour utilisées

Plus de 170 000 m3 de sol ont été excavés

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page