Connectez-vous à nous
froid
(Photo gracieuseté)

Actualités

La CNESST invite à la vigilance en cette période de froid intense

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) rappelle l’importance de prévenir les risques liés à l’exposition au froid en marge de l’épisode de froid extrême prévu lors des prochains jours.

Elle précise que la vigilance s’impose dès que la température ambiante du lieu de travail est inférieure à 5 °C.

Une exposition au froid peut provoquer un abaissement inhabituel du corps ou de certaines parties de celui-ci, ainsi que de l’hypothermie et des engelures. Ces dernières sont habituellement précédées d’une sensation de picotement, d’un engourdissement progressif, d’une perte graduelle de la sensibilité, de rougeurs avec plaques blanches inégales, et d’une peau blanche, glacée, cireuse ou dure.

Prévenir

Pour prévenir les contraintes thermiques par le froid, il est évidemment recommandé de chauffer le poste de travail lorsque possible.

Lorsque le travail se déroule en extérieur, la CNESST invite les employeurs à mettre des abris chauffés et des boissons chaudes à disposition des employés. Les poignées et barres métalliques peuvent d’ailleurs être recouvertes d’un isolement thermique.

Les travailleurs et travailleuses doivent quant à eux s’assurer de porter les vêtements adaptés à la température et à la nature des tâches à exécuter en s’assurant de se couvrir la tête et les extrémités.

L’alternance des périodes de travail et la réorganisation des tâches en fonction des périodes les plus chaudes de la journée sont aussi recommandées par la CNESST.

Monoxyde de carbone

Le regroupement conseille également de faire preuve de précaution à proximité d’appareils de chauffage, de véhicules, d’équipements ou d’outils actionnés par un moteur à combustion interne.

Ceux-ci peuvent dégager du monoxyde de carbone qui peut causer des intoxications graves. (N.P.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page