Connectez-vous à nous

La Classique KR : une réussite pour les enfants malades

Actualités

La Classique KR : une réussite pour les enfants malades

BIENFAISANCE. Pour une seconde année, l’humoriste lavallois Kevin Raphael organisait la Classique KR au profit de la Fondation du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine (CHUSJ): un match de hockey opposant des humoristes à des hockeyeurs professionnels sur la glace du Complexe sportif Guimond.

Commentaires

« Il faut donner le plus possible à la Fondation, assure Kevin Raphael. Il ne faut jamais mettre de limite à ce qu’on peut leur donner. » C’est qu’il est inspiré par sa meilleure amie, Princesse Laurence, âgée de 7 ans. Depuis quelques années, elle combat une leucémie.

Rappelons que l’entièreté des profits amassés lors de cet événement, de la vente de billets à celle des objets promotionnels, va à la Fondation du CHUSJ. C’est dans cet établissement de santé que la petite Laurence reçoit ses soins.

« Pour elle, j’ai organisé cette activité familiale qui présente des vedettes qui jouent au hockey, à la bonne franquette, pour la Coupe Princesse Laulau, ajoute M. Raphael, le capitaine des humoristes. C’est une belle journée pour tout le monde. Et si en 2016, on avait de bons noms pour jouer, cette année, on a de gros noms. »

Au grand plaisir des quelque 250 spectateurs, des personnalités comme Anthony Duclair, Nikita Sherbak, Jean-Thomas Jobin et Adib Alkhalidey, pour ne nommer que ceux-là ont joué au hockey sur la grande glace du Complexe sportif Guimond de Laval.

« J’aime Kevin, j’aime le hockey, je suis donc ici aujourd’hui, affirme l’humoriste québécois Adib Alkhalidey qui pratique ce sport de glace tous les dimanches depuis 4 ans. Si on peut aider, on le fait. »

Légèrement intimidé de jouer contre des athlètes professionnels, sa stratégie a été de prôner l’humilité et d’être un bon élève.

Une activité familiale

Arrivées tôt pour réussir à rencontrer les athlètes et les humoristes, les familles en avaient pour leur argent.

« On adore Kevin Raphael, on aime la cause et on tripe sur le hockey, assure Catherine Hamelin de Lorraine, qui profitait de l’occasion pour sortir en famille. Aujourd’hui est donc un trio gagnant. Surtout que les humoristes et les joueurs sont super accessibles. On peut les rencontrer dans un contexte différent. »

Mère de trois jeunes enfants, âgés de 1 à 5 ans, et enseignante de première année au primaire, elle s’est dite très touchée par la cause de l’événement.

Même son de cloche du côté du maire de Laval, Marc Demers.

« C’est un privilège et un devoir d’assister à cette Classique KR, affirme celui qui a effectué la mise au jeu. Les organisateurs font preuve d’une grande générosité pour nos enfants et la recherche. Je les en remercie et les encourage à continuer. »

Encore cette année, Kevin Raphael peut donc dire « mission accomplie ».

« C’est une réussite pour une deuxième saison, conclut celui qui affichait fièrement le C de capitaine sur son chandail. Je peux assurer qu’on reviendra cette année et pour les dix prochaines années. J’espère même que la Classique KR continuera même quand je ne serai plus là. »

Hockeyeurs professionnels ainsi que des humoristes se sont donné la main pour rencontre cette joute bien spéciale.
Hockeyeurs professionnels ainsi que des humoristes se sont donné la main pour rencontre cette joute bien spéciale.  ©Photo – (Photo TC Media – Vincent Graton)

Des personnalités comme Anthony Duclair, Nikita Sherbak (au centre), Jean-Thomas Jobin et Adib Alkhalidey étaient de ceux présents pour le match de hockey de bienfaisance.
Des personnalités comme Anthony Duclair, Nikita Sherbak (au centre), Jean-Thomas Jobin et Adib Alkhalidey étaient de ceux présents pour le match de hockey de bienfaisance.  ©Photo – (Photo TC Media – Vincent Graton)

Kevin Raphael était fier d’arborer le « C » sur son chandail, à titre de capitaine des humoristes, pendant que le maire Marc Demers effectuait la mise en jeu officiel de cette amicale rencontre.
Kevin Raphael était fier d’arborer le « C » sur son chandail, à titre de capitaine des humoristes, pendant que le maire Marc Demers effectuait la mise en jeu officiel de cette amicale rencontre.  ©Photo – (Photo TC Media – Vincent Graton)

« Il faut donner le plus possible à la Fondation, assure Kevin Raphael. Il ne faut jamais mettre de limite à ce qu’on peut leur donner. » C’est qu’il est inspiré par sa meilleure amie, Princesse Laurence, âgée de 7 ans. Depuis quelques années, elle combat une leucémie.

Rappelons que l’entièreté des profits amassés lors de cet événement, de la vente de billets à celle des objets promotionnels, va à la Fondation du CHUSJ. C’est dans cet établissement de santé que la petite Laurence reçoit ses soins.

« Pour elle, j’ai organisé cette activité familiale qui présente des vedettes qui jouent au hockey, à la bonne franquette, pour la Coupe Princesse Laulau, ajoute M. Raphael, le capitaine des humoristes. C’est une belle journée pour tout le monde. Et si en 2016, on avait de bons noms pour jouer, cette année, on a de gros noms. »

Au grand plaisir des quelque 250 spectateurs, des personnalités comme Anthony Duclair, Nikita Sherbak, Jean-Thomas Jobin et Adib Alkhalidey, pour ne nommer que ceux-là ont joué au hockey sur la grande glace du Complexe sportif Guimond de Laval.

« J’aime Kevin, j’aime le hockey, je suis donc ici aujourd’hui, affirme l’humoriste québécois Adib Alkhalidey qui pratique ce sport de glace tous les dimanches depuis 4 ans. Si on peut aider, on le fait. »

Légèrement intimidé de jouer contre des athlètes professionnels, sa stratégie a été de prôner l’humilité et d’être un bon élève.

Une activité familiale

Arrivées tôt pour réussir à rencontrer les athlètes et les humoristes, les familles en avaient pour leur argent.

« On adore Kevin Raphael, on aime la cause et on tripe sur le hockey, assure Catherine Hamelin de Lorraine, qui profitait de l’occasion pour sortir en famille. Aujourd’hui est donc un trio gagnant. Surtout que les humoristes et les joueurs sont super accessibles. On peut les rencontrer dans un contexte différent. »

Mère de trois jeunes enfants, âgés de 1 à 5 ans, et enseignante de première année au primaire, elle s’est dite très touchée par la cause de l’événement.

Même son de cloche du côté du maire de Laval, Marc Demers.

« C’est un privilège et un devoir d’assister à cette Classique KR, affirme celui qui a effectué la mise au jeu. Les organisateurs font preuve d’une grande générosité pour nos enfants et la recherche. Je les en remercie et les encourage à continuer. »

Encore cette année, Kevin Raphael peut donc dire « mission accomplie ».

« C’est une réussite pour une deuxième saison, conclut celui qui affichait fièrement le C de capitaine sur son chandail. Je peux assurer qu’on reviendra cette année et pour les dix prochaines années. J’espère même que la Classique KR continuera même quand je ne serai plus là. »

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Kassandra Martel Journaliste, pigiste

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page