Connectez-vous à nous
Dominique Anglade
Dominique Anglade a introduit la Charte des régions lors de la course à la chefferie du Parti libéral du Québec. (Photo gracieuseté)

Politique

La Charte des régions s’est arrêtée à Laval

Le 9 mars, une quarantaine de citoyennes et de citoyens, d’élus et de personnes représentantes de divers organismes lavallois ont participé à la consultation virtuelle de la Charte des régions.

Cette consultation gratuite a permis à la population lavallois d’échanger sur les enjeux locaux, tels que l’accueil des nouveaux arrivants et le transport, et de partager des solutions «concrètes et adaptées aux particularités de la région».

La tournée de la Charte des régions se poursuivra à travers le Québec jusqu’au printemps 2021.

À la suite de ces consultations, elle prendra la forme d’un projet de loi qui sera présenté à l’Assemblée nationale sous un gouvernement libéral afin de mieux reconnaitre les instances de gouvernance régionale et de protéger la représentation politique des régions.

Trois grands principes sont ainsi mis de l’avant par cette initiative : les nouveaux mécanismes de consultation des acteurs régionaux, la modulation des actions du gouvernement selon la réalité de chaque région et les possibles outils à adapter pour le développement régional.

«Ce désir de changer les choses, les gens de Laval nous en ont fait part, partage Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec et porte-parole responsable de la Charte des régions. Ils veulent un gouvernement qui va comprendre et reconnaître leurs réalités sur le terrain. Ils veulent un gouvernement qui saura développer de manière durable et inclusive. Concrètement, cela passe par la santé, l’éducation, l’économie et l’amélioration de la mobilité urbaine et interurbaine.» (C.R.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page