Connectez-vous à nous

La CAQ obtient Sainte-Rose

Actualités

La CAQ obtient Sainte-Rose

Christopher Skeete, de la Coalition avenir Québec (CAQ), a vaincu le candidat Jean Habel du Parti libéral avec une avance de plus de 2500 voix.

«Quand je me suis joint à la CAQ, j’ai serré la main de François Legault et je voulais le voir Premier ministre, a-t-il dit quelques minutes après l’annonce officielle. C’est mission accomplie.»

Christopher Skeete s’est impliqué à la CAQ dès sa fondation. Pour lui, cette victoire est importante. «D’être élu après 40 ans de [yo-yo politique], c’est rien de moins qu’historique», admet-il.

Finalement

Le député caquiste en était à sa troisième campagne après s’être présenté en 2012 dans Vimont et en 2014 dans Fabre. Il a tenté sa chance dans Sainte-Rose, un pari qui lui a porté fruit.

«Le climat était différent [dans Sainte-Rose], explique-t-il. Les gens étaient tannés des libéraux et de tourner en rond. Ils demandaient du changement.»

Christopher Skeete ne compte pas se reposer beaucoup. «Je vais remercier ma femme de son soutien, témoigne-t-il. Ensuite, je vais envoyer un gros courriel à mon chef, le Premier ministre du Québec et, après, je crois que je vais dormir.»

La fin

Le candidat libéral, Jean Habel, qui sollicitait dans cette campagne un second mandat, n’a pas voulu faire de discours de défaite, lui qui n’a amassé que 30 % des votes comparativement à 42 % il y a quatre ans.

«Pour moi, c’est plutôt de la fierté, commente-t-il. Je suis très fier d’avoir représenté les électeurs de Sainte-Rose et de ce que nous avons fait comme gouvernement.»

Ce dernier ne croit pas que ce soit un problème au niveau de la circonscription, mentionnant connaître les enjeux et préoccupations des citoyens.

«Pour moi, ce n’est pas une défaite par rapport à mon implication, assure-t-il. Mais il s’agit plutôt d’une situation qui a eu lieu à l’échelle de la province.»

L’avenir

 

Simon Charron, qui représentait Québec solidaire, a récolté 13 % du vote. Il se dit dans l’ensemble très content de sa campagne.

«Je ne suis pas très surpris de voir Skeete, raconte-t-il. C’est un message que l’ensemble de la population voulait envoyer.»

Simon Charron croit que ce n’est qu’une question de temps pour Québec solidaire. (Photo 2M.Media)

Au niveau de son parti, il est très fier des victoires cumulées par Québec solidaire. «On a eu une belle campagne, mentionne-t-il. On va profiter des quatre prochaines années pour mobiliser plus de gens et [en 2022], on va faire d’autres gains.»

Du côté des péquistes, au moment d’écrire ces lignes, le candidat n’avait pas retourné notre appel.

 

 

Commentaires

Journaliste aux sports et à l'éducation, nstgermain@2m.media , 450-667-4360 poste : 3530

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page