Connectez-vous à nous

La cantine des Blues saccagée

lidl opening times today

Football

La cantine des Blues saccagée

L’organisation des Blues de Chomedey a été victime d’un saccage de ses installations. La cantine, qui servait aussi de lieu d’entreposage pour les équipements en hiver, se retrouve ensevelie sous la poussière et les produits chimiques.

«Nous nous sommes rendus sur place pour préparer les équipements et tout désinfecter en vue du début des activités, puis nous avons constaté cela, explique François Eugene, président des Blues. C’est gratuit et plate pour nous, car il s’agit d’une perte de revenus importante, surtout que ce ne sera pas réglé de sitôt.»

La cantine rapportait entre 2500 $ et 3000 $ par année à l’organisation. Elle permettait aussi aux jeunes d’avoir accès à une foule de produits et chandails à l’effigie de l’équipe.

Un rapport de police a été rempli et l’organisation est en contact avec ses assureurs pour régler le tout. «Il faut que ça se sache pour tenter de comprendre ce qui s’est passé, poursuit M. Eugene. On ne veut pas que ça passe sous le tapis.»

Reprise

À l’instar des Dragons de Laval, le club de Chomedey reprend graduellement ses activités, et ce, malgré le contretemps causé par le saccage. Un premier entraînement a eu lieu le 26 juin. Le tout se fait sous forme de flag football et d’exercices individuels pour respecter les règles sanitaires et de distanciation sociale.

François Eugene confirme également l’intérêt de créer une ligue régionale pour l’été 2020.

«Nous avons fait une synthèse des scénarios envisageables et nous aimerions jouer des matchs aux alentours du mois de septembre, explique-t-il. Tous les clubs de Laval pourraient en faire partie. On doit toutefois encore établir les règlements mis en place pour assurer un jeu sécuritaire.»

Il estime que le nombre d’inscriptions par club sera important pour la suite des choses. De leur côté, les Blues se rapprochent d’un ratio de 50 % d’inscriptions par rapport aux années précédentes. «Il y a 15 % à 20 % des participants habituels qui hésitent encore et veulent voir des entraînements avant de s’inscrire», conclut le président de l’organisation.

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page