Connectez-vous à nous

Johanne Fontaine, porte-parole du 10e Relais pour la vie

Communauté

Johanne Fontaine, porte-parole du 10e Relais pour la vie

Fière porte-parole, la comédienne et coach de vie Johanne Fontaine représentera la 10e édition du Relais pour la vie, organisée par la Société canadienne du cancer (SCC) Laval / Lanaudière, ce soir, à partir de 19h, à l’école Leblanc. Après avoir combattu un cancer colorectal, elle a accepté de mettre son expérience au service d’une cause qui lui tient à cœur.

«La chirurgienne m’a dit « vous avez un cancer incurable, il vous reste un an et demi ou deux à vivre », raconte-t-elle. Après, tout va très vite dans ta tête. Je me suis demandée « est-ce que je vais dans la colère, la dépression nerveuse, non je m’en vais dans ma lumière ». Quand t’as ce diagnostic, t’as un objectif, c’est vivre. Vivre le moment présent.»

Les faits remontent à l’année dernière. Après être entrée à l’hôpital le 1er mars, elle se faisait opérer le 8 mars, Journée internationale des femmes. Aujourd’hui, la comédienne se porte bien. «Je suis en rémission et mon médecin m’a dit qu’on ne voyait plus de métastase», poursuit-elle.

«J’ai appris à vivre avec le cancer»

Admettant que la maladie apporte son lot de défis, elle estime que son dynamisme a participé à sa guérison.

«Avec le cancer vient l’appauvrissement financier, car tu ne peux plus travailler, mais aussi l’estime de soi et le rapport avec les autres. Soit tu fais partie de la gang qui en meurt ou de la gang qui en survit. On a toujours le choix. C’est sûr que la chimio m’a sauvée, mais il y a plein d’autres choses qui sont entrées en compte», croit-elle. Un des éléments déterminants, et qui donne espoir, est sans aucun doute l’avancée de la recherche. Alors qu’en 1940 une personne sur quatre mourait du cancer après cinq ans, maintenant 62 % des personnes survivent. «Aujourd’hui, j’ai appris à vivre avec le cancer, cela fait partie de mon quotidien.»

L’avenir sera plein de défis

Interpellée par la défense d’intérêt public, Johanne Fontaine rappelle que la maladie sera encore plus présente dans l’avenir, à cause de la société vieillissante.

«Actuellement, une personne sur trois combat le cancer. D’ici cinq ans, ce sera une personne sur deux. Il va y avoir un choix de société à faire», rappelle-t-elle, avant de féliciter l’initiative de Marie-Hélène Dubé, citoyenne ayant réuni plus de 125 000 signatures pour allonger les prestations sociales des malades.

Le Relais, une fête avant tout

Avec son veston jaune, Johanne Fontaine semble déborder d’énergie pour mener à bien la mission confiée par la SCC.

«On a choisi Mme Fontaine pour sa personnalité, car le Relais est un événement positif et fonceur, qui souligne la vie. C’est une célébration avec des activités spéciales, des kiosques d’information. C’est vraiment un événement festif», rapporte Maryse Blanchard, coordonnatrice régionale

L’an dernier, le Relais pour la vie avait attiré 57 équipes et plus de 1000 participants. Cette année, les organisateurs espèrent accueillir 60 équipes et 1500 personnes pour cette collecte de fonds, qui représente 40 % des revenus annuels de l’organisme.

Le 10e Relais pour la vie se tiendra ce soir, le 10 juin, de 19h à 7h, à l’école Leblanc. Information: www.relais.cancer.ca ou 450 668-1013. Ligne Cancer j’écoute: 1-888-939-3333.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page