Connectez-vous à nous

Jean Rousselle remet neuf médailles de l’Assemblée nationale

Actualités

Jean Rousselle remet neuf médailles de l’Assemblée nationale

RECONNAISSANCE. Neuf personnes sont reparties du restaurant Gualdieri le 5 juin avec en main la médaille de l’Assemblée nationale, un honneur que leur a réservé Jean Rousselle, député de Vimont.

Commentaires

Les premières à aller chercher cette récompense, Ginette Ethier et Myriam Tellier, un duo mère-fille, sont derrière la création de Planette, en 2015, une entreprise «spécialisée dans la fabrication de produits ménagers écologiques et savons lessives écologiques à base de savon de Marseille».

«C’est un grand honneur, ça concrétise le travail qu’on fait, a raconté Mme Ethier. On ne le fait pas pour ça, mais le petit peu qu’on peut faire pour la planète, c’est parfait et on aime impliquer les gens avec nous.»

A suivi Jean-Yves Carpentier, un ancien policier à la retraite qui a débuté son bénévolat avec Les Petites Frères de Montréal. Il s’implique également dans de nombreuses causes, dont la clinique de sang des policiers, la sclérose en plaques et le cancer. M. Carpentier est aussi marguillier à la paroisse Saint-Elzéar et secrétaire des Chevaliers de Colomb de Saint-Elzéar.

Un comédien généreux

Vu dans des séries télévisées, films et émissions comme J’ai raté mes rénos, Emmanuel Auger a accepté cette reconnaissance qui vient reconnaître son dévouement notamment auprès des gens autistes, de l’équipe Les Différents, qui regroupe des joueurs ayant une déficience intellectuelle, l’organisme Le Chaînon et la Fondation Roch Voisine.

«C’est un grand honneur, mais on le fait pas pour ça. On participe à des causes juste parce qu’on a le goût de le faire. De recevoir cette médaille de la part du gouvernement, de Jean, qui est un ami personnel, je suis très touché, honoré et ça me fait un grand plaisir.»

Fête d’Halloween à Lausanne

Francesco Callaci et son épouse Anna Iannuzzi figuraient parmi les récipiendaires, eux qui ont initié l’activité d’Halloween au parc de Lausanne. Aujourd’hui, quelque 5000 jeunes s’aventurent annuellement dans la maison hantée érigée sur le site vimontois le soir du 31 octobre.

«C’est une reconnaissance du député et des citoyens, ont-ils révélé. C’est pour les gens qu’on a fait ça, pour les enfants qui étaient contents de venir au parc. Nous n’aurions jamais pensé recevoir la médaille, c’est très spécial.»

Une plongeuse qui inspire

Meaghan Benfeito est triple médaillée olympique en plongeon, ayant remporté une médaille de bronze à Londres, en 2012, et deux à Rio, l’été dernier. Longtemps partenaire de Roseline Filion, la résidente de Vimont inspire les jeunes et n’hésite pas à les conseiller et encourager, a-t-on fait valoir dans l’allocution présentant les exploits de cette athlète qui sera aux Jeux de Tokyo, en 2020.

«J’ai déménagé à Vimont il n’y a que trois ans et de recevoir la médaille si rapidement, c’est spécial. C’est le fun de voir que les gens peuvent se rassembler, s’organiser et faire du bénévolat. Pour moi, motiver les jeunes, c’est ce que j’aime le plus et si j’y arrive, mon travail est fait», a confié la jeune femme.

De la scène à l’entreprise familiale

Michel Goyette a été découvert à l’âge de 11 ans et son premier rôle fut dans le court métrage Les enfants mal aimés (1983). Les téléspectateurs se souviennent sûrement de lui pour ses apparitions, entre autres, dans L’or du temps, Lance et compte et Watatatow.

Il a délaissé les projecteurs en 2010 pour se consacrer à l’entreprise familiale de démolition. Il aide les regroupements en leur donnant objets et vêtements lui appartenant voués à des enchères et offre son temps pour les personnes autistes.

«C’est tout un honneur, je m’attendais pas à ça. Je suis touché de recevoir cette médaille de mon député et quand on reçoit une reconnaissance comme celle-là, ça nous force à continuer de donner au suivant. Il faut penser aux autres, c’est important.»

Un agent immobilier impliqué

Finalement, Sébastien Sperano, de RE/MAX, a accepté la médaille de l’Assemblée nationale des mains du député, lui qui répond toujours présent pour des causes (autisme, Opération Enfant Soleil), organismes sportifs et événements, comme la fête de l’Halloween au parc de Lausanne.

«C’est un très grand honneur, c’est quelque chose qui a été accompli avec ma famille, toute mon équipe et les gens qui m’entourent. Si ça peut me permettre de continuer à motiver et inspirer les gens, c’est tant mieux. On continue notre implication communautaire, parce que plus on en fait, plus on veut en faire.»

«Ces gens sont des modèles pour la communauté, a souligné le député Jean Rousselle à la fin de la remise. Le côté bénévole est assez particulier à Vimont. Si nous n’avions pas de bénévoles, il y aurait des problèmes [dans la société]. Ces gens sont contents de redonner.»

Les premières à aller chercher cette récompense, Ginette Ethier et Myriam Tellier, un duo mère-fille, sont derrière la création de Planette, en 2015, une entreprise «spécialisée dans la fabrication de produits ménagers écologiques et savons lessives écologiques à base de savon de Marseille».

«C’est un grand honneur, ça concrétise le travail qu’on fait, a raconté Mme Ethier. On ne le fait pas pour ça, mais le petit peu qu’on peut faire pour la planète, c’est parfait et on aime impliquer les gens avec nous.»

A suivi Jean-Yves Carpentier, un ancien policier à la retraite qui a débuté son bénévolat avec Les Petites Frères de Montréal. Il s’implique également dans de nombreuses causes, dont la clinique de sang des policiers, la sclérose en plaques et le cancer. M. Carpentier est aussi marguillier à la paroisse Saint-Elzéar et secrétaire des Chevaliers de Colomb de Saint-Elzéar.

Un comédien généreux

Vu dans des séries télévisées, films et émissions comme J’ai raté mes rénos, Emmanuel Auger a accepté cette reconnaissance qui vient reconnaître son dévouement notamment auprès des gens autistes, de l’équipe Les Différents, qui regroupe des joueurs ayant une déficience intellectuelle, l’organisme Le Chaînon et la Fondation Roch Voisine.

«C’est un grand honneur, mais on le fait pas pour ça. On participe à des causes juste parce qu’on a le goût de le faire. De recevoir cette médaille de la part du gouvernement, de Jean, qui est un ami personnel, je suis très touché, honoré et ça me fait un grand plaisir.»

Fête d’Halloween à Lausanne

Francesco Callaci et son épouse Anna Iannuzzi figuraient parmi les récipiendaires, eux qui ont initié l’activité d’Halloween au parc de Lausanne. Aujourd’hui, quelque 5000 jeunes s’aventurent annuellement dans la maison hantée érigée sur le site vimontois le soir du 31 octobre.

«C’est une reconnaissance du député et des citoyens, ont-ils révélé. C’est pour les gens qu’on a fait ça, pour les enfants qui étaient contents de venir au parc. Nous n’aurions jamais pensé recevoir la médaille, c’est très spécial.»

Une plongeuse qui inspire

Meaghan Benfeito est triple médaillée olympique en plongeon, ayant remporté une médaille de bronze à Londres, en 2012, et deux à Rio, l’été dernier. Longtemps partenaire de Roseline Filion, la résidente de Vimont inspire les jeunes et n’hésite pas à les conseiller et encourager, a-t-on fait valoir dans l’allocution présentant les exploits de cette athlète qui sera aux Jeux de Tokyo, en 2020.

«J’ai déménagé à Vimont il n’y a que trois ans et de recevoir la médaille si rapidement, c’est spécial. C’est le fun de voir que les gens peuvent se rassembler, s’organiser et faire du bénévolat. Pour moi, motiver les jeunes, c’est ce que j’aime le plus et si j’y arrive, mon travail est fait», a confié la jeune femme.

De la scène à l’entreprise familiale

Michel Goyette a été découvert à l’âge de 11 ans et son premier rôle fut dans le court métrage Les enfants mal aimés (1983). Les téléspectateurs se souviennent sûrement de lui pour ses apparitions, entre autres, dans L’or du temps, Lance et compte et Watatatow.

Il a délaissé les projecteurs en 2010 pour se consacrer à l’entreprise familiale de démolition. Il aide les regroupements en leur donnant objets et vêtements lui appartenant voués à des enchères et offre son temps pour les personnes autistes.

«C’est tout un honneur, je m’attendais pas à ça. Je suis touché de recevoir cette médaille de mon député et quand on reçoit une reconnaissance comme celle-là, ça nous force à continuer de donner au suivant. Il faut penser aux autres, c’est important.»

Un agent immobilier impliqué

Finalement, Sébastien Sperano, de RE/MAX, a accepté la médaille de l’Assemblée nationale des mains du député, lui qui répond toujours présent pour des causes (autisme, Opération Enfant Soleil), organismes sportifs et événements, comme la fête de l’Halloween au parc de Lausanne.

«C’est un très grand honneur, c’est quelque chose qui a été accompli avec ma famille, toute mon équipe et les gens qui m’entourent. Si ça peut me permettre de continuer à motiver et inspirer les gens, c’est tant mieux. On continue notre implication communautaire, parce que plus on en fait, plus on veut en faire.»

«Ces gens sont des modèles pour la communauté, a souligné le député Jean Rousselle à la fin de la remise. Le côté bénévole est assez particulier à Vimont. Si nous n’avions pas de bénévoles, il y aurait des problèmes [dans la société]. Ces gens sont contents de redonner.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page