Connectez-vous à nous

Jean-Pierre Sauriol quitte Dessau

Actualités

Jean-Pierre Sauriol quitte Dessau

Le président et chef de la direction de Dessau, Jean-Pierre Sauriol, a remis sa démission, le 12 juin.

Cette décision est prise «dans ce qu'[il] considère être les meilleurs intérêts de Dessau et de ses 5000 employés», déclare le grand patron de cette importante firme de génie québécois, par voie de communiqué.

Le départ de Jean-Pierre Sauriol fait suite à la démission, en mars, de son frère Rosaire, alors vice-président principal de l’entreprise, dans les jours qui avaient suivi ses aveux devant la commission d’enquête sur l’industrie de la construction et le financement occulte des partis politique.

Outre la participation de la firme dans le système collusionnaire à Montréal, Rosaire Sauriol avait reconnu un stratagème de fausse facturation, qu’il avait lui-même mis en place au début des années 2000, afin de financer les contributions en argent comptant que Dessau versait aux partis politiques en retour de contrats publics. Le témoin avait alors impliqué Jean-Pierre Sauriol, soulignant au passage qu’il «avait été informé» du manège.

Pas le choix de partir

Dans le communiqué publié le 12 juin, le PDG démissionnaire justifie sa décision en évoquant le processus d’obtention d’une attestation d’intégrité, qu’attribue l’Autorité des marchés financiers (AMF) du Québec depuis l’adoption de la loi 1 du gouvernement Marois, relatif à l’attribution des contrats publics de 40 M$ et plus.

«Suite aux échanges que nous avons eus avec l’AMF, il m’est apparu très clairement que Dessau n’obtiendrait pas cette attestation si je restais à la tête de l’entreprise, déclare Jean-Pierre Sauriol. Je quitte donc l’entreprise afin de lui donner toutes les chances d’obtenir cette attestation, qui est cruciale pour le maintien de ses activités et la poursuite de son développement.»

Diplômé en génie civil en 1979, Jean-Pierre Sauriol a accédé à la vice-présidence du Groupe Dessau dès 1984. Cinq ans plus tard, il devenait premier vice-président et directeur général de la société. C’est en 1992, à l’âge de 37 ans qu’il est nommé président et directeur général de Dessau.

Intérim

C’est Marc Verreault, vice-président Grands projets – construction, qui assumera par intérim les responsabilités de président et chef de la direction de Dessau.

Connue jadis sous le nom de Desjardins-Sauriol, la firme de génie lavalloise Dessau a été fondée, en 1957, par Jean-Paul Desjardins et feu Paul-Aimé Sauriol, père de Jean-Pierre et Rosaire.

Dessau est aujourd’hui la sixième firme d’ingénierie-construction au Canada et se situe parmi les 60 plus importantes au monde.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page