Connectez-vous à nous

Inauguration officielle du Centre de pédiatrie sociale de Laval

Communauté

Inauguration officielle du Centre de pédiatrie sociale de Laval

Laval a maintenant son centre de pédiatrie sociale (CPS). Affilié à la Fondation du Dr Julien, il sert les 352 familles de Place St-Martin.

Officiellement inauguré le 17 octobre, le Centre, installé dans l’un des appartements de ce complexe d’habitations à loyer modique, a débuté ses activités en juillet. Il accueille déjà plus de 80 enfants.

La mission d’un CPS est de contribuer au développement global des enfants et des adolescents qui présentent des problèmes de développement, de socialisation ou de santé en milieu défavorisé. «La pédiatrie sociale peut faire la différence. Au-delà de la médecine, cela permet aux enfants de croire à leur rêve et de se réaliser», a insisté la Dre Nicole Audet, médecin attitrée au CPS Laval.

Lors de la conférence de presse, elle a donné l’exemple d’une petite fille de 9 ans qui est passée au Centre cet été. Elle leur a dit qu’elle rêvait de faire du vélo, mais qu’elle n’avait pas de casque. Les gens du Centre lui en ont trouvé un. Durant le reste de la journée, ils l’ont vue se promener à bicyclette. «Le lendemain, la maman de la fillette nous a raconté qu’elle avait dormi avec son casque sur la tête», a confié la Dre Audet.

Souvent considéré comme le pionnier de la pédiatrie sociale au Québec, le Dr Gilles Julien confirme que ses activités médicales ne sont qu’une infime partie de ses activités quotidiennes. Il met d’ailleurs en garde les responsables lavallois de devenir simplement une clinique médicale.

Partenariat

Dans son allocution, le Dr Julien a rappelé qu’il faut un village pour prendre soin de ses enfants. «Ça m’a pris 30 ans pour y arriver», a-t-il noté, en se réjouissant de la mobilisation du Centre de santé et de services sociaux, du Centre jeunesse, de l’Office municipal d’habitation et d’autres organismes lavallois.

Il est heureux de constater que la Direction de la protection de la jeunesse est l’un des partenaires du CPS Laval. «Dans les cas de négligence, on est obligés de travailler en communauté. Il faut aider [les gens] à devenir de bons parents», croit-il.

Le Centre de santé et de services sociaux de Laval et le Centre jeunesse sont également très engagés dans ce projet, puisque les deux organisations prêtent chacune une employée.

Le projet de CPS à Laval est né de l’intérêt de deux citoyens. Par la suite, la réflexion a été proposée aux dirigeants jeunesse de la région, qui se sont réunis à l’automne 2009. Le conseil d’administration provisoire a débuté ses activités en avril 2010.

Soutien financier

«La détresse des enfants doit faire l’objet d’une grande solidarité, afin de les aider à surmonter leurs difficultés», a souligné le président du conseil d’administration, Jean Marius Mottet.

Il a fait remarquer que l’organisme a besoin du soutien financier de la communauté d’affaires lavalloise. Il a déjà annoncé que la guignolée du Dr Julien aura lieu le 17 décembre.

Question du public

@FrancineEiffel: Y a-t-il des activités pour les enfants pour lesquelles on pourrait s’impliquer bénévolement?

Dr Gilles Julien: «En amenant son talent au service de l’enfant pour l’aider à s’outiller, un peu sous la forme du mentorat. [Dans des centres de pédiatrie sociale], certains montrent à tricoter, d’autres à pêcher à la mouche. L’important, c’est que l’enfant puisse se référer à quelqu’un qui a cru en lui.»

Question posée via notre page Facebook.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Communauté

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page