Connectez-vous à nous

Il trouvait ses victimes sur des sites de rencontres

Faits divers

Il trouvait ses victimes sur des sites de rencontres

Un homme qui a abusé de la vulnérabilité de plusieurs femmes qu’il avait connues sur des sites Internet de rencontres vient d’être reconnu coupable de huit des onze chefs d’accusation auxquels il faisait face.

Commentaires

Les événements remontent aux années 2005 et 2006. Khalid Kabli, un Lavallois de 28 ans, ciblait, sur différents sites de rencontres québécois, des jeunes femmes qui semblaient, à ses yeux, vulnérables. Elles étaient toutes âgées entre 16 et 22 ans.

Une fois qu’il les avait rencontrées, il développait de fausses relations amoureuses avec elles, pour ultimement abuser de leur confiance, soit en les poussant à lui donner leur argent, soit en les agressant sexuellement. «Dans plusieurs cas, il les obligeait à lui donner leur carte de crédit et se permettait plusieurs achats démesurés, raconte Nathalie Lorrain, porte-parole de la police de Laval. Parfois, il déposait de faux chèques dans leur compte de banque et retirait tout l’argent. Ce n’est que plus tard que les filles réalisaient que le chèque avait rebondi. On parle d’accusations de fraude, d’agressions sexuelles, de vol qualifié et de menaces de mort.»

25 000$

Si certaines de ses victimes n’ont été fraudées que pour quelques centaines de dollars, puisqu’elles étaient mineures, d’autres affirment lui avoir fourni des sommes beaucoup plus grandes. Une en particulier a raconté, lors de son témoignage, qu’en deux semaines, elle avait perdu 25 000$ au profit de Khalid Kabli, à qui elle faisait confiance.

Jusqu’à maintenant, huit victimes ont porté plainte, et d’autres pourraient bien s’ajouter à la liste.

Vendredi dernier, Khalid Kabli devait comparaître au Palais de justice de Laval, après un an et demi de détention. Il a finalement été reconnu coupable d’agressions sexuelles, de vol qualifié (il a volé le sac à main de l’une de ses victimes), de menaces de mort, de fraude et de voie de fait. Il connaîtra sa sentence le 25 février. (H.M.)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page