Connectez-vous à nous

Horaires affectés sur la ligne Deux-Montagnes

Actualités

Horaires affectés sur la ligne Deux-Montagnes

Depuis le 25 juin, les trains de la ligne Deux-Montagnes, qui s’arrêtent notamment sur l’île Bigras et à Sainte-Dorothée, doivent circuler sur une seule voie entre la gare Montpellier et l’entrée du tunnel Mont-Royal, une contrainte opérationnelle majeure avec laquelle les équipes d’exo doivent composer afin de permettre la réalisation des travaux du Réseau express métropolitain (REM).

Dans ce contexte, exo n’a plus la marge de manœuvre nécessaire pour garantir la ponctualité de ses trains sur ce trajet et souhaite un répit tarifaire pour ses clients pris en otage sur son propre réseau, a exprimé l’entreprise via communiqué.

Pendant ce temps, trois lignes de trains ont atteint un taux de ponctualité de 100 % au cours de la semaine du 8 au 14 juillet dont celle de Saint-Jérôme qui comprend des stations dans Laval-des-Rapides (de la Concorde), Vimont et Sainte-Rose.

Goulot d’étranglement

Auparavant, les trains pouvaient circuler sur deux voies parallèles dans ce secteur très achalandé, ce qui simplifiait la coordination des passages et rencontres de trains et, du même coup, assurait une meilleure fluidité du trafic.

Aujourd’hui, lorsqu’un événement touche un train, tel un problème mécanique, de signalisation ou encore une intervention médicale à bord, tous les trains qui le croisent ou le suivent sont susceptibles d’être retardés, car ils doivent passer par le même goulot d’étranglement de la voie simple selon des horaires décalés.

En voie simple, la marge de manœuvre dont on dispose d’ordinaire avec les voies doubles pour réagir aux situations imprévisibles n’est plus au rendez-vous.

Précisons aussi que ces travaux sont réalisés sur une voie ferroviaire qui est toujours en service et dessert plusieurs milliers d’usagers par jour, une première pour exo comme pour le bureau de projet REM.

«Exo comprend et partage l’impatience de ses clients et fait tout ce qui est en son pouvoir pour limiter les impacts liés au projet du REM malgré les contraintes opérationnelles majeures qui obligent les équipes à faire des choix déchirants chaque jour. À cet égard, exo travaille en étroite collaboration avec le bureau de projet du REM pour permettre la construction de ce nouveau réseau de transport qui vise la transformation complète de la ligne Deux-Montagnes», exprime également l’exploitant, depuis juin 2017, des services de transport collectif réguliers par trains et autobus, ainsi que le transport adapté pour les personnes handicapées sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal qui couvre 82 municipalités.

Fragilité des voitures

Finalement, exo indique que les voitures MR-90 circulant sur la ligne Deux-Montagnes demeurent fragiles. Lors du dévoilement public de son plan d’action en mars, l’entreprise avait rappelé que ce trajet n’avait bénéficié d’aucun investissement en infrastructures et matériel roulant depuis 23 ans.

Une mise à niveau mécanique et électrique des voitures a été amorcée. Mais comme l’ensemble de ce matériel est utilisé au maximum de sa capacité, les équipes ne peuvent retirer du service qu’un nombre limité de voitures à la fois pour effectuer les travaux. De ce fait, des voitures nécessitant des réparations doivent être maintenues en service sur le réseau. (B.L)

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page