Connectez-vous à nous

Homme arrêté dans le stationnement du Skratch

Faits divers

Homme arrêté dans le stationnement du Skratch

FAIT DIVERS. Un drame a été évité dimanche en fin d’après-midi alors qu’un homme armé d’un sabre a été arrêté devant le bar Le Skratch, boulevard Curé-Labelle, où se trouvait son ex-conjointe.

Commentaires

Devant la menace, les policiers ont dû utiliser le pistolet à impulsion électrique (Taser) afin de maîtriser l’individu de 56 ans. La porte de son véhicule étant coincée, les agents l’ont sorti par la fenêtre.

«Nous avons reçu un appel vers 16h30, relate la sergente Geneviève Major, des Affaires publiques de la police de Laval. Une personne nous disait qu’un homme aurait proféré des menaces de mort envers son ex-conjointe. Le couple était séparé depuis le début de l’année.»

Sa comparution est prévue ce matin, mais au moment d’écrire ces lignes, les chefs d’accusation n’étaient pas encore connus. On sait cependant qu’il était en bris de condition, lui qui ne devait pas s’approcher de son ex-femme. «Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait en bris de condition», a confirmé Geneviève Major.

Devant la menace, les policiers ont dû utiliser le pistolet à impulsion électrique (Taser) afin de maîtriser l’individu de 56 ans. La porte de son véhicule étant coincée, les agents l’ont sorti par la fenêtre.

«Nous avons reçu un appel vers 16h30, relate la sergente Geneviève Major, des Affaires publiques de la police de Laval. Une personne nous disait qu’un homme aurait proféré des menaces de mort envers son ex-conjointe. Le couple était séparé depuis le début de l’année.»

Sa comparution est prévue ce matin, mais au moment d’écrire ces lignes, les chefs d’accusation n’étaient pas encore connus. On sait cependant qu’il était en bris de condition, lui qui ne devait pas s’approcher de son ex-femme. «Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait en bris de condition», a confirmé Geneviève Major.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste à la retraite

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Faits divers

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page