Connectez-vous à nous
ambulance Urgences-santé noyade Laval
Rappelons qu’Urgences-santé est la plus grande organisation ambulancière du Québec et relève du ministère de la Santé et des Services sociaux. Elle emploie plus de 1 500 personnes, dont plus de 1000 paramédicaux et plus de 120 répartiteurs médicaux d'urgence qui desservent les 2,5 millions personnes habitant Laval et Montréal. (Photo 2M.Media - Archives)

Actualités

Hausse marquée des noyades prévient Urgences-santé

La Corporation urgences-santé note malheureusement une hausse significative des noyades survenues en juin sur le territoire de Laval et Montréal, indique-t-on dans un communiqué.

Entre le 1er et le 30 juin, Urgences-santé est intervenue lors de 20 noyades, soit 5 fois plus qu’en juin 2020, où 4 ont été constatées.

En juin 2019, la Corporation était intervenue lors de 12 noyades. Notons que les noyades comptabilisées par la Corporation ne sont que celles ayant mené à un appel au 911.

Prévention

Une noyade peut se produire en une fraction de seconde, rappelle Urgences-santé. «Afin de réduire les risques au maximum, la Corporation souligne l’importance de toujours être attentif lorsqu’on se trouve près d’une surface d’eau.

De plus, bien que la vigilance de tous soit primordiale lors de baignades, s’assurer qu’une personne sur les lieux est dédiée à la surveillance contribue à la sécurité de tous les baigneurs.

Également, le port d’un gilet de sauvetage sur un cours d’eau reste toujours de mise quand on se retrouve sur un plan d’eau.

Réanimation

Les chiffres du dernier mois démontrent la nécessité que le plus grand nombre possible de citoyens maîtrisent la réanimation cardiorespiratoire, prévient aussi Urgences-santé dans sa sortie publique.

La rapidité à laquelle une personne reçoit des manœuvres de réanimation peut être déterminante pour sa survie, car une victime d’arrêt cardiaque perd jusqu’à 10 % de chance de survie par minute lorsque rien n’est tenté pour la sauver.

Les citoyens, qui, presque toujours, sont soit déjà présents sur les lieux d’un accident ou d’une noyade ou sont les premiers arrivés, peuvent agir comme premier intervenant et aider à sauver des vies en commençant les manœuvres de réanimation avant l’arrivée des paramédicaux ou premiers répondants.

Dans les cas où les techniques de réanimation ne sont pas maîtrisées, les répartiteurs médicaux d’urgence de la Corporation peuvent guider les appelants pour faire un massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours. (B.L.)

Commentaires

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page