Connectez-vous à nous

Hausse de taxes de 1,8 %

Actualités

Hausse de taxes de 1,8 %

Pour les secteurs résidentiel et non résidentiel, le compte de taxes des Lavallois augmentera uniformément de 1,8 %, soit au niveau de la croissance de l’inflation projetée en 2019.

Voilà ce qu’a annoncé le maire Marc Demers lors de dévoilement du budget 2019, le 3 décembre.

En hausse de 39 M$, ce 6e budget de l’administration Demers, assorti d’une cinquième hausse de taxes consécutive, prévoit des dépenses de 875,3 M$.

Charges fiscales

Sans surprise, cette croissance des coûts de fonctionnement sera épongée à 80 % par le rehaussement des charges fiscales des Lavallois qui se traduira par 31 M$ en nouveaux revenus.

La plus importante part proviendra de la hausse de 1,8 % annoncée (12,3 M$), alors que les nouvelles constructions et améliorations locatives apportées aux bâtiments existants rapporteraient, selon les projections, la somme de 10,1 M$.

Les 8,6 M$ restants seront générés par la seconde et dernière phase de l’intégration au champ foncier de la disposition de la neige, initiée l’an dernier pour corriger une «aberration fiscale» qui perdurait à Laval depuis 1995.

Unifamiliales et condos

Considérant que la valeur moyenne des propriétés unifamiliales a progressé de 5,5 % au nouveau rôle d’évaluation triennal pour s’établir à 358 000$, leur propriétaire subiront une hausse moyenne de 114 $, incluant les 55 $ pour la stratégie neige.

Cela représente une hausse réelle de 3,9 % pour quelque 50 000 propriétaires d’unités résidentielles unifamiliales qui, jusqu’à la réforme de 2018, n’étaient pas tarifés pour la disposition de la neige.

En revanche, la Ville précise que pour 42 000 autres propriétaires à qui la Ville chargeait par le passé un montant de 223 $, la nouvelle politique fiscale liée aux opérations neige leur revient à 113 $ de moins annuellement.

En 2019, le propriétaire d’un condominium évalué à 255 705 $ (valeur foncière moyenne) verra son compte de taxes augmenter de 46 $, dont 41 $ serviront à défrayer les coûts de déneigement.

Plus de 4 fois la hausse de l’IPC

Malgré l’implantation d’un taux de taxation distinct aux immeubles agricoles, leurs propriétaires verront leur compte de taxes augmenter de 7,66 %, une hausse quatre fois plus élevée que celle de l’Indice des produits à la consommation (IPC) projetée en 2019.

Équivalant à 84 % du taux résiduel qui s’appliquait jusque-là, ce nouveau taux permet d’atténuer les valeurs galopantes au nouveau rôle, lesquelles ont crû de 75 % en 2019-2021.

En l’absence d’une telle mesure, les propriétaires agricoles auraient eu à composer avec une hausse de 27,2 %, et ce, en tenant compte de l’étalement des variations des valeurs sur une période de trois ans.

Les quelques 640 unités d’évaluation agricole recensées sur l’île Jésus seront dans l’ensemble taxées pour un total de 866 200 $, soit 61 600 $ de plus qu’en 2018, tandis que la Ville contribuera à alléger le fardeau fiscal des agriculteurs lavallois de 166 000 $, a-t-on précisé.

Embauches

L’ajout de 147 employés municipaux équivalent temps complet gonflera la masse salariale de 15,3 M$ en 2019, a indiqué Sylvain Gouin, directeur du Service des finances.

Le maire Marc Demers a pour sa part fait valoir que 83 % de la hausse des dépenses permettra «une meilleure prestation de services, notamment en matière de réfection des chaussée et trottoirs, de déneigement et de traitement des requêtes citoyennes».

Commentaires

Journaliste à l'économie et la politique municipale , Stéphane.st-amour@2m.media , 450-667-4360 poste : 3523

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page