Connectez-vous à nous

COVID-19

Hausse de 11,48 % des cas actifs à Laval

Le bilan lavallois est désormais de 602 cas actifs selon les données émises par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Cela signifie que le territoire connait une hausse de 62 cas actifs par rapport à la veille. Le total de décès demeure à 725 depuis le début de la pandémie.

80 tests positifs ont été effectués dans les 24 dernières heures. Ainsi, depuis le mois de mars, 11 163 citoyens lavallois ont été affectés par le virus.

Parmi les personnes touchées par la COVID-19, 28 sont présentement hospitalisées, dont 5 aux soins intensifs.

19 employés de l’organisation de santé sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Situation par secteur

Chomedey est le quartier le plus touché pour une deuxième journée de suite avec 22 nouveaux cas confirmés. Il devance désormais Pont-Viau/Renaud-Coursol/Laval-des-Rapides (+19) à titre de secteur le plus affecté par la pandémie en chiffres absolus sur les deux dernières semaines.

Ce dernier demeure toutefois l’endroit avec le taux d’infection le plus élevé sur cette même période, soit 264 cas par 100 000 habitants.

À l’inverse, Vimont/Auteuil connait la plus faible augmentation de l’île Jésus avec 5 nouvelles personnes touchées. Il est aussi le secteur le moins affecté des 14 derniers jours, que ce soit en chiffres absolus ou en taux d’infection.

De leur côté, Duvernay/Saint-François/Saint-Vincent-de-Paul et Fabreville-Est/Sainte-Rose ont ajouté 12 et 7 cas à leur total respectif.

Sainte-Dorothée/Laval-Ouest/Laval-Les Îles/Fabreville-Ouest/Laval-sur-le-Lac compte quant à lui 11 nouvelles personnes touchées.

***

Prendre note que tel qu’indiqué sur le site Web du CISSS de Laval, ces données par secteur incluent l’ensemble des cas des citoyens testés positifs à la COVID-19, qu’ils résident dans des milieux fermés ou ailleurs dans la communauté.

Les milieux fermés incluent des milieux de vie comme les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les résidences privées pour aînés (RPA), les ressources intermédiaires (RI), ainsi que les centres correctionnels.

Les données présentées sont calculées en fonction du lieu de résidence. Le CISSS tarde à déterminer le foyer de 63 cas jusqu’ici.

Commentaires

1 commentaire

1 commentaire

  1. ALAIN ARSENEAULT

    27 novembre 2020 à 21 h 00 min

    Je ne suis pas surpris.
    Il y a du monde pour qui la pandémie ça n’existe pas et ne se confine pas.
    Puisqu’en plus la police ne fait rien, comment voulez-vous faire respecter les directives du gouvernement?
    On se confine en attendant pour ce que les autres ne font pas et nous mettent à risque.
    Leur irresponsabilités devraient être considérés comme tentative de meurtre.

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page