Connectez-vous à nous

Habel l’emporte dans Sainte-Rose, Proulx est sous le choc

Actualités

Habel l’emporte dans Sainte-Rose, Proulx est sous le choc

ÉLECTIONS. La circonscription de Sainte-Rose n’a visiblement pas été épargnée par la vague libérale lavalloise.

Commentaires

Le candidat de 26 ans Jean Habel remporte 42,03 % des voix, avec une majorité de 5556 votes, bien devant la députée sortante Suzanne Proulx (27,43 %) et les candidats Domenico Cavaliere (CAQ) (24,29 %), André da Silva Pereira (QS) (5,56 %) et Bruno Forget (ON) (0,69 %). Le taux de participation dans cette circonscription est de 76,89 %.

M. Habel n’a pas caché sa surprise devant les résultats.

«Il y a un an, j’étais à la Commission-Jeunesse et je posais des question et là, je suis député de Sainte-Rose. J’ai travaillé tellement fort… C’est un immense honneur pour moi et une grande responsabilité de représenter les gens de Sainte-Rose. Je vais représenter les intérêts de ma génération, les 18-30 ans, et les intérêts de tous les citoyens. Il y a eu beaucoup de faux débats et le résultat prouve que les gens voulaient parler des vraies affaires, comme l’économie et la santé.»

Il a également ajouté vouloir rencontrer les citoyens de même que des gens de l’administration municipale, afin de s’enligner sur les enjeux locaux.

Amères déceptions

Dans le bureau électoral de Suzanne Proulx, le silence planait une fois le résultat dévoilé. Les militants péquistes étaient sous le choc et la défaite était dure à accepter.

«On est tous très tristes, a laissé savoir Mme Proulx, en ajoutant qu’elle sera encore présente dans quatre ans. On n’est pas toujours d’accord avec le choix de nos concitoyens, mais c’est un exercice démocratique tout à fait légitime. On doit collectivement se questionner au Québec et regarder nos façons de faire. On a des leçons à tirer. Les résultats qu’on a ce soir, notamment dans Sainte-Rose, n’ont rien à voir avec les efforts qui ont été investis dans le comté.»

Le candidat de la CAQ, Domenico Cavaliere, était consterné. «C’est le choix des électeurs. C’était vraiment une belle campagne et on a tout donné. Le sentiment était complètement différent sur le terrain et n’importe qui qui était là aurait pu le constater.»

Rappelons qu’à l’élection générale de 2012, Suzanne Proulx avait élue comme première députée de Sainte-Rose, une circonscription créée en 2011 à la suite de l’adoption de la nouvelle carte électorale. Elle avait remporté 37 % des voix, avec une majorité de 2038 votes, devant les candidats de la Coalition Avenir Québec (29,6 %) et du Parti libéral du Québec (28,53 %). Le taux de participation pour cette circonscription avait été de 79 %.

(En collaboration avec Diane Hameury)

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...
Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Archives d’articles

Publicité
Haut de page