Connectez-vous à nous

Guy Ouellette a écouté et pris des notes

lidl opening times today

Actualités

Guy Ouellette a écouté et pris des notes

ÉCHANGES. Guy Ouellette, député de Chomedey, a pris part au débat organisé par le conseil des étudiants de l’École d’éducation internationale de Laval, le 29 avril. Il a répété à de nombreuses reprises qu’il écoutait les propos des autres débatteurs et qu’il prenait des notes.

Commentaires

Outre M. Ouellette, Françoise David, de Québec solidaire (QS), Louise Lortie, présidente de la Commission scolaire de Laval (CSDL), Jean-François Roberge, de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Patrick Roy, de la Fédération des comités de parents du Québec (FCPQ), et Sylvain Malette, de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), ont débattu sur différentes questions devant les élèves de quatrième secondaire, respectueux de la démarche.

Le PQ absent

Le député péquiste et porte-parole officielle en matière d’éducation, Alexandre Cloutier, devait participer au débat. En raison d’une pneumonie, il n’a pu être présent. Le PQ n’a délégué aucun autre représentant. M. Cloutier a pris soin de faire parvenir un message qu’a lu le médiateur à la toute fin.

Sept questions

Les participants ont notamment répondu tout à tour à sept questions concernant différents thèmes: l’éducation une priorité, le taux de décrochage scolaire, le rôle des Commissions scolaires, les conditions d’apprentissages, rétablir ou non les cours d’économie et de sexualité au secondaire, la réforme scolaire et doit-on subventionner les écoles privées?

Priorité

Les participants étaient tous d’accord pour dire que l’éducation était une priorité. Mais les autres n’étaient pas toujours en accord avec les méthodes du gouvernement libéral pour financer les écoles privées ou contrer le taux de décrochage. M. Ouellette a d’ailleurs reçu sa part de critiques et n’a pas semblé convaincre l’audience. Le ton n’a toutefois pas monté et les candidats ont été aussi respectueux que l’auditoire.

Les élèves veulent avoir des cours de sexualité et d’économie. Les candidats aimeraient que les libéraux accélèrent le rythme tout en s’assurant l’embauche de spécialistes en la matière. «On prend des décisions, mais ça ne fait pas l’affaire», a dit M. Ouellette sur un ton sarcastique.

Bel accueil pour Mme David

Françoise David, de QS, a reçu des applaudissements nourris, la favorite des élèves. Plusieurs ont apprécié ses idées et sa présence, ce qui a fait dire au député de Chomedey au début du débat: «J’inviterais Françoise à joindre les rangs de notre équipe libérale.»

À la question d’un élève à la fin de l’exercice, sur comment améliorer la motivation? Jean-François Roberge, de la CAQ, a eu une salve d’applaudissements en déclarant: «L’école au secondaire devrait débuter à 9h.»

Il a aussi fait sourire durant les échanges avec M. Ouellette quand il a lancé que «la maternelle à 4 ans, ça va prendre 60 ans avec les libéraux avant de voir le jour», se moquant ainsi de la lenteur de la démarche du gouvernement Couillard.

Conseil actif

Le président du conseil des étudiants, Rudy Eleileh, et son équipe ont concocté ce débat. Ils ont eu l’idée d’inviter non seulement des politiciens, mais aussi les principaux acteurs de l’éducation.

«Nous avons vécu les moyens de pression en éducation et nous avions de nombreuses inquiétudes concernant les coupures», a fait savoir le porte-parole des élèves.

Nassim Messaoud-Nacer et Gabrielle Savard ont posé les questions. Olivier Duruisseau (médiateur) et Iulia Anescu (gardienne du temps) ont également joué un rôle important dans ce débat.

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste sport et communauté

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Nous suivre sur Twitter

Publicité
342
Haut de page