Connectez-vous à nous
lidl opening times today

Actualités

Grève générale illimitée pour les intervenantes en petite enfance

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) entame aujourd’hui une grève générale illimitée en marge des négagociations avec le ministère de la Famille pour revoir la rémunération de ses membres.

La FIPEQ-CSQ a négocié tout au long du weekend pour tenter de trouver un terrain d’entente. Toutefois, la dernière offre du gouvernement se chiffrait à 12,83 $ de l’heure, ce qui est bien loin des demandes de 16,75 $ de l’heure. Ce salaire équivaut à celui d’une éducatrice non-formée à l’échelon 1 en centre de la petite enfance.

L’organisation syndicale a tenté une dernière proposition dimanche afin d’éviter la grève générale illimitée. Elle voulait remettre le calcul de la subvention salariale à un arbitre indépendant, mais cette offre a été refusée.

Pour Valérie Grenon, présidente de la FIPEQ-CSQ, les responsables en services éducatifs ne sont pas suffisamment reconnues, et ce, malgré plusieurs années d’expérience. Par ailleurs, un sondage Léger commandé par la FIPEQ-CSQ a révélé que les membres du réseau avaient en moyenne 16 années d’expérience.

«Ce sont de véritables professionnelles de la petite enfance, explique-t-elle. Elles sont à la fois éducatrice, responsable de l’alimentation, commis-comptable, concierge, et j’en passe.»

Les membres de la FIPEQ-CSQ passent l’avant-midi devant les bureaux du ministère de la Famille, situés au 600, rue Fullum, à Montréal.

À titre de rappel, les intervenantes en petite enfance ont déjà effectué une grève tournante sur l’ensemble du territoire provincial du 1er au 18 septembre. Celle-ci avait pour but de faire avancer les discussions et d’éviter une grève générale illimitée.

Commentaires

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

555
Publicité

Populaires

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page