Connectez-vous à nous

Grève au Domaine des Forges

lidl opening times today

Actualités

Grève au Domaine des Forges

Près de 110 travailleurs à la résidence privée pour personnes âgées le Domaine des Forges ont débuté une grève d’une semaine, le 14 juillet, pour dénoncer la position patronale lors des négociations pour la convention collective.

Pendant chaque journée de grève, qui se terminera le samedi 21 juillet au soir, des employés seront présents constamment, de 7h à 20h, devant l’établissement du boulevard Sainte-Rose, dans Sainte-Rose. «Il y aura des rotations pour maintenir les services essentiels», précise Guylaine Migneault, conseillère syndicale au Syndicat québécois des employées et employés de service (SQEES-FTQ).

Suivant les recommandations du Tribunal administratif du travail (TAT), les salariés utiliseront environ 10 % à 20 % du temps travaillé pour l’action syndicale.

«On entend beaucoup de klaxons, on sent l’appui des gens», d’ajouter Mme Migneault. À noter que la convention collective au Domaine des Forges est échue depuis septembre 2018.

Obstacle

Bien que de nombreux points sont en discussion, l’impasse principale dans les négociations porte sur le salaire. En ce moment, le salaire d’entrée pour un préposé aux bénéficiaires est de 14,19 $ de l’heure.

Les membres du SQEES-FTQ dans les résidences privées demandent un rattrapage salarial à 15,00 $ de l’heure à l’embauche et une augmentation minimale de 1,00 $ de l’heure par année pour les trois prochaines années.

Soutien

Les employés lavallois ne sont pas seuls. Près de 1000 travailleurs de dix résidences privées dont la convention collective doit être renouvelée participent à cette grève.

«Si les employeurs ne font pas le bout de chemin nécessaire à une réelle bonification des conditions, nous n’aurons d’autres choix que d’exercer les mandats de grève illimitée que les membres ont déjà voté, a expliqué Sylvie Nelson, présidente du SQEES-FTQ, par voie de communiqué. La solution est pourtant simple pour favoriser l’attraction et la rétention de la main d’œuvre: rendre les métiers en résidence attrayants par une bonification des conditions salariales et de travail.»

Commentaires

Continuer la lecture
Vous aimeriez aussi...

Journaliste aux transports, à la santé et à l'éducation, agohierdrolet@2m.media , 450-667-4360 poste : 3527

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

555
Publicité

Nous suivre sur Facebook

Publicité
342
Haut de page