Connectez-vous à nous
Les suspects arrêtés par le SPL devraient comparaître ce jeudi 29 juillet, en après-midi, au palais de justice de Laval. (Photo gracieuseté - GoogleMaps)

Faits divers

Garçon de 17 ans enlevé à Laval et récupéré à Montréal

Un jeune homme d’âge mineur a été enlevé par trois individus l’ayant forcé à monter à bord de leur véhicule, alors qu’il se trouvait dans un stationnement commercial situé sur la desserte de l’autoroute Jean-Noël-Lavoie, dans la soirée du mercredi 28 juillet.

Il était environ 19h quand l’incident aurait débuté du côté de Chomedey, tout juste à l’est du boulevard Curé-Labelle. Des témoins ont alors contacté le 911, donnant notamment une description précise de la voiture impliquée de modèle Honda Civic bleu.

Le trio de kidnappeurs, dont l’un des individus était aussi d’âge mineur au moment de l’événement, se serait enfui à bord d’un véhicule sur l’autoroute 440, en direction de l’autoroute 15, avant d’obliquer vers l’île de Montréal.

Repérés à Montréal

Les suspects auraient été repérés pendant qu’ils roulaient sur l’autoroute Métropolitaine. Peu après, des patrouilleurs du Service de police de Laval (SPL) auraient tenté de les intercepter en vain, les individus refusant de s’immobiliser.

Une brève poursuite policière d’environ cinq minutes se serait ensuite enclenchée pour se terminer aux abords du marché Jean-Talon.

À cet instant, les trois suspects auraient voulu prendre la fuite à pied, avant de tous être interceptés et menottés, sans que personne ne soit blessé.

Comparution et accusations

Le trio de malfaiteurs présumés a été formellement arrêté et accusé après avoir été ramené au quartier de détention du Service de police de Laval pour y être rencontré et interrogé.

Du côté de la victime, l’adolescent a été récupéré en état de choc, mais n’a pas eu à être transporté en centre hospitalier bien qu’il soit secoué parce qu’il venait de vivre.

Toujours détenus au lendemain de l’incident, les suspects devraient faire face à des accusations d’enlèvement et de possession d’arme, puisque les policiers ont fait main basse sur une arme à feu lors de la fouille du véhicule suspect.

Notons qu’au moment des faits, les intimés étaient âgés respectivement de 17, 18 et 19 ans, tous connus des services policiers pour des antécédents en manière de violence.

Commentaires

Rédacteur en chef, journaliste à la culture et aux faits divers, Benoit.leblanc@2m.media, 450-667-4360 poste : 3526

Publicité

Populaires

Facebook

Publicité
Haut de page